Que va-t-on geler : La construction ou les pourparlers ? / Roni Shaked & Itamar Eichner – Yediot Aharonot

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

vendredi 8 octobre 2010, par Desinfos

Voir en ligne : Lire la suite de l’article directement sur lessakele.over-blog.fr

Les contacts intensifs entre Israël et les Etats-Unis concernant le gel de la construction se poursuivent sans cesse, mais hier soir, les deux parties n’étaient pas encore parvenues à s’entendre. Sauf changement de dernière minute, Abou Mazen devrait annoncer demain officiellement la suspension des pourparlers directs avec Israël jusqu’à ce qu’Israël annonce le gel de la construction.


Demain, la Ligue arabe tiendra dans la ville libyenne de Syrte une réunion spéciale au centre de laquelle Abou Mazen fera son rapport, puis la Ligue approuvera sa politique de ne pas négocier avec Israël tant que la construction se poursuit. « En aucun cas il n’y aura de pourparlers directs si Netanyahu n’annonce pas officiellement l’arrêt de la construction », a déclaré Abou Mazen avant son départ pour la Libye.

« Le rêve des Israéliens est de mener des négociations tout en construisant dans les territoires, mais se rêve ne se réalisera pas », a ajouté un haut responsable palestinien. Selon lui, les Palestiniens attendent de voir ce que vont donner les contacts entre Israël et les Etats-Unis, mais sans se faire d’illusions.

De hauts responsables diplomatiques ont confirmé hier l’information exclusive publiée hier par le Yediot Aharonot selon laquelle Netanyahu pose comme condition à la prolongation du gel une confirmation par Obama de la lettre du président Bush de 2004, qui reconnaissait le droit israélien de construire dans les blocs d’implantations. Pour l’heure, les Américains s’y opposent et font d’autres propositions.

Des ministres du Likoud expliquent que Netanyahu comprend qu’il n’a pas de majorité au gouvernement ou au cabinet restreint en faveur de la prolongation du gel et que, par conséquent, il agit dans deux directions : D’une part, il essaie d’améliorer les engagements que lui accordera le président Obama pour se prévaloir d’un succès et convaincre les ministres de soutenir la prolongation du gel. De l’autre, il a décidé de soutenir l’amendement à la loi sur la citoyenneté pour être vu comme attaché à ses valeurs nationales et pour atténuer les critiques de la droite lorsqu’il s’avérera que contrairement à sa promesse explicite, il prolonge le gel.

Parallèlement, les Américains font pression sur les pays arabes modérés afin que la Ligue arabe n’adopte pas une décision radicale qui empêche la reprise des pourparlers. Les Américains souhaitent que, même si les pourparlers directs entre Netanyahu et Abou Mazen s’arrêtent, les négociations se poursuivront par l’intermédiaire de George Mitchell et entre les équipes de Molho et Erekat.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil