9/11 et ses 3.000 victimes assassinées. Une protestation contre l’édification d’une mosquée à Ground Zero, pas un rejet des musulmans

Hélène Keller-Lind

dimanche 12 septembre 2010, par Desinfos

Voir en ligne : Lire la suite de l’article directement sur www.resiliencetv.fr

La date choisie par le Pasteur Jones pour brûler des Corans n’est pas anodine puisqu’elle est celle du terrible anniversaire des attentats du 11 septembre au cours desquels quelque 3000 Américains ont été assassinés au nom, justement, du Coran. On ne connaîtra jamais le bilan exact de ces attentats étant donné que nombre de victimes ont été littéralement vaporisées et que, de ce fait, leur famille n’ont jamais pu faire leur deuil. Tragédies sur la durée, s’ajoutant aux tragédies initiales et suivies par le public américain pendant des années.



Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil