Guilad Shalit et Croix Rouge : manifestations à Jérusalem puis à Genève

Hélène Keller-Lind

mardi 7 septembre 2010, par Desinfos

Des Israéliens mettent la Croix Rouge en cause pour ne pas avoir fait le nécessaire pour pouvoir rendre visite à Guilad Shalit mais, parallèlement abriter des membres du Hamas recherchés par Israël dans leurs locaux. Une manifestation a eu lieu à Jérusalem, une autre se tiendra à Genève le 28 septembre.


La Croix Rouge abrite dans ses locaux trois membres du Hamas


Les parents de Guilad Shalit ont refusé de quitter leur tente établie à Jérusalem pour Rosh Hashana pour partager les fêtes par l’esprit avec leur fils otage du Hamas depuis plus de quatre ans. Et le 6 septembre le sort de Guilad ainsi que l’inaction de la Croix Rouge à son égard étaient évoqués lors d’une manifestation devant les bureaux de l’organisation internationale à Jérusalem. Certes la Croix Rouge affirme avoir demandé à rencontrer le jeune otage. Mais ses demandes n’ont rien donné, on le sait.

Un parallèle était dressé au cours de la manifestation entre cette inefficacité lorsqu’il s’agit de Guilad et l’attitude de la Croix Rouge qui abrite depuis deux mois dans ses bureaux trois dirigeants du Hamas qui s’y sont réfugiés et sont passibles d’une expulsion pour ne pas avoir renoncé à leur affiliation au mouvement terroriste. Ceux-ci sont libres de recevoir des visites, y compris de personnages appartenant à l’extrême-gauche israélienne, ou de donner des interviews, notent les organisateurs de la manifestation. Alors que ces bureaux sont à mètres du quartier général de la police. Et que des attentats sont peut-être commandités depuis ce lieu.

Un membre de l’Association des Victimes du Terrorisme, soulignait que c’est l’organisation terroriste à laquelle appartiennent ces trois hommes qui détient Guilad Shalit. Or, nous apprend le site 5 Towns Jewish Towns une porte-parole de la Croix Rouge a déclaré que selon elle, « Israël, puissance occupante » ne peut expulser ces hommes de Jérusalem Est. Elle ajoutait que ce n’est pas à elle de reconnaître le caractère terroriste du Hamas et que l’organisation internationale fait une différence entre la branche armée du Hamas et sa branche politique. Nuance que rejetait Ygal Palmor en ces termes : «  cela revient à faire une différence entre les deux mains d’un criminel qui a été reconnu coupable. »

L’organisateur de la manifestation, David Ish-Shalom, mettaient également Israël en cause pour permettre à cette situation de perdurer. En effet, la Croix Rouge a également fait savoir qu’elle « ne peut empêcher les autorités israéliennes de prendre des mesures contre ces hommes. » En clair Israël peut pénétrer dans les locaux pour venir les y chercher. Mais on imagine aisément ce qu’en seraient les retombées négatives pour Israël, les anti-israéliens à l’affut se déchaîneraient alors et on verrait des photos de ces membres du Hamas se débattant pour l’ojectif, trainés par les forces israéliennes. Ce qui ferait à coup sûr la une des journaux...

Une manifestation à Genève, place des Nations


Pendant ce temps une manifestation est organisée par un collectif d’organisations. Elle aura lieu à Genève le 28 septembre pour marquer l’anniversaire de Guilad un mois après la date pour des raisons logistiques. Son frère aîné et des personnalités y assisteront. Parmi elles des députés de la Knesset et du Parlement européen.

Le deux poids deux mesures de la Croix Rouge y sera dénoncé également. Il faut rappeler que la Croix Rouge a une longue histoire d’hostilité vis-à-vis d’Israël et que le Magen David Adom n’a été accepté au sein de la Croix Rouge que très tardivement. Ce n’est qu’après que le Dr. Bernadine Healy, Présidente de l’organisation pour sa branche américaine, ait menacé de cesser tout paiement que l’organisation sœur a été intégrée. Ce soutien apporté à Israël lui a valu une animosité telle qu’elle dut démissionner


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil