Les citoyens d’origine palestinienne résidant en Jordanie subissent des discriminations raciales

jeudi 15 juillet 2004


« Les autorités jordaniennes s’apprêteraient à promulguer de nouvelles lois autorisant l’octroi de la nationalité jordanienne aux enfants issus d’une union entre une femme jordanienne et un homme ayant une autre nationalité, à l’exclusion de celles mariées avec des Palestiniens », relate Al Quds al-Arabi. Ainsi, cette loi, qui représente une avancée pour les droits de la femme jordanienne, se ferait aux dépens des droits des nombreux Palestiniens vivant en Jordanie.

Le gouvernement jordanien justifie cette lacune par le tollé qu’avait soulevé ce projet de loi dans la presse et au sein du Parlement, quand il a été présenté pour la première fois il y a deux ans, signale le quotidien panarabe édité à Londres, qui s’abstient de commenter cette information et se contente de relater les raisons du refus jordanien d’octroyer la nationalité jordanienne aux enfants issus d’une union entre une Jordanienne et un Palestinien : « Cette loi aurait pu donner lieu à des interprétations politiques signifiant l’implantation définitive des Palestiniens en Jordanie et l’abandon du droit au retour des réfugiés palestiniens. »


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil