Bande de Gaza : bien au-delà de la propagande anti-israélienne

Hélène Keller-Lind

mardi 31 août 2010, par Desinfos

Le Hamas est sur le point d’avoir des roquettes opérationnelles d’une portée de 80 kilomètres . Pendant ce temps des tonnes de marchandises entrent dans la Bande de Gaza depuis Israël et des dizaines de patients sortent pour se faire soigner


Cette information du Yedioth Ahronoth est très préoccupante. D’ici quelques mois le Hamas disposera de roquettes de type Fajar-5, d’une portée de 80 kms qui pourront donc atteindre Kfar Saba au nord de Tel-Aviv...Les Qassam, utilisées aujourd’hui, ayant une portée d’un kilomètre et demie. Des armes conçues dans des pays arabes pour le Hamas et qui seraient entrées par le Sinaï. On voit d’ailleurs mal par où elles seraient entrées si ce n’est par les tunnels....

Gaza prison et crise humanitaire ? Mensonges. Jugez-en



Pendant ce temps, Israël continue à livrer des tonnes de bien divers aux Gazaouis. Au quotidien. Soit 3.665 camions pour juillet 2010, 4.140.046 litres de fuel, 3.230 tonnes de gaz -pour la cuisine-, 76.438 litres d’essence, 345.646 de diesel.

Et il y a eu des tonnes – 82.701 - de marchandises allant du sel, du lait pour bébé, aux fruits – 1848 camions- , en passant par vêtements ou chaussures – 108 camions —. ou fournitures ménagères -98 camions- et médicaments.

Par ailleurs, 2.338 Gazaouis sont entrés en Israël ; certains se sont rendus en Judée Samarie, d’autres à l’étranger. Parmi eux 161 hommes d’affaires palestiniens. Et 954 employés d’organisations humanitaires sont entrés ou sortis. Soixante-deux délégations diplomatiques sont entrées dans la Bande de Gaza.

1.509 permis de sortie ont été donnés pour raisons médicales – patients et accompagnants-. Trois permis de sortie ont été donnés à des Gazaouis se rendant à des séminaires médicaux.


Israël a – bien entendu- continué à livrer l’électricité et l’eau nécessaires aux Gazaouis et laissé entrer 100 millions de shekels pour payer les salaires des employés de l’Autorité palestinienne.

Quatorze camions ont livré de l’équipement et des pièces de rechange pour l’Autorité palestinienne à l’Énergie et deux autres en accord avec le Service des Eaux palestiniens.

A noter que les transferts se sont en accord avec les responsables palestiniens et avec des Jordaniens – pour un remplacement de personnel d’un hôpital de campagne- et des ONG.

De plus, Israël laisse entrer tout ce qui est nécessaire à la réalisation de projets internationaux, que ce soit par l’Agence au Développement française, l’UNRWA – qui construit 150 habitations-, ou Usaid, organisme américain. UNRWA qui a reçu 13 million et demie dollars pour payer ses salariés – palestiniens pour la plupart -


Et il faut voir, bien sûr, le centre commercial de Gaza.... . Rien de ceci ne voulant dire qu’il n’y a pas de pauvres dans la Bande de Gaza. Comme il y en a partout ailleurs. En France y compris. Et il y en a sans doute moins qu’en Égypte voisine.


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil