Négociations et diffamation à la palestinienne...

Hélène Keller-Lind

mardi 17 août 2010, par Desinfos

Négociations directes : Mahmoud Abbas continue à se faire prier, accumulant les prétextes. Parallèlement L’Autorité qu’il préside continue à accuser Israël et les États-Unis d’avoir assassiné Yasser Arafat présenté comme figure christique...


Négociations directes : se faire prier, une vielle habitude palestinienne

Qu’Israël veuille des négociations directes avec les Palestiniens et que ceux-ci se fassent prier, voire refusent ne date pas d’hier
Actuellement le Quartet et le gouvernement américain déploient des efforts considérables pour que Mahoud Abbas accepte enfin de négocier directement avec Israël. En pure perte jusqu’ici.

Il est vrai que pendant ce temps des fonds considérables continuent à être versés aux « responsables » palestiniens se posant en peuple victime car sans État. Et les dirigeants palestiniens n’ont peut-être pas très envie de devoir organiser de véritables élections de si tôt...Mahmoud Abbas ayant d’ailleurs annulé celles qui devaient se tenir en juin...

Il est vrai aussi que selon un sondage réalisé par une agence de presse palestinienne auprès de ses lecteurs, près de 70 % de ceux qui ont répondu sont contre de telles négociations

A noter pourtant que 63 % des Palestiniens et 62% des Israéliens estiment qu’un accord sur le statut final signifierait la fin du conflit israélo-palestinien. Ce qui, côté palestinien, semble être en contradiction avec une opposition à des négociations directes...mais qu’il y ait des contradictions de ce type n’est pas nouveau non plus.

Les raisons du rejet du Palestinien moyen

D’ailleurs cette opposition d’une majorité de Palestiniens à des négociations directes s’explique sans doute par le matraquage anti-israélien et antisémite systématiquement mis en place par l’Autorité palestinienne. Un exemple parmi beaucoup d’autres en est la manière dont est diffusée de mille et une manières l’accusation diffamatoire selon laquelle Israël aurait empoisonné un Yasser Arafat présenté comme un nouveau Christ. Le – premier- Christ ayant été assassiné par les Juifs aussi bien évidemment – contradictoire pour un système palestinien qui réfute par ailleurs qu’il y ait eu une présence juive dans ce qu’ils appellent la « Palestine... » mais on n’en est pas à une contradiction près...-

Récemment, lors d’un festival culturel une pièce mettait en scène cette accusation. En présence du ministre palestinien de la Culture Ce qui a été repris par la télévision officielle palestinienne. On aimerait, à ce propos, que la «  Représentante spéciale de la France pour la dimension économique, culturelle, commerciale, éducative et environnementale du processus de paix au Proche-Orient » fasse œuvre utile en évoquant sérieusement cet enseignement de la haine par le mensonge avec ce ministre... Cela aurait bien plus de poids que l’organisation du voyage d’une vingtaine d’élèves israéliens et palestiniens à Disneyland qui a pourtant eu les honneurs de l’AFP

Cette accusation est récurrente et fait partie des mythes anti-israéliens et antisémites construits et utilisés par l’Autorité palestinienne par le biais de ses dirigeants, ses universitaires ou ses ecclésiastiques http://www.palwatch.org


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil