Deux poids deux mesures : la Cour pénale Internationale est-elle compétente pour juger le terrorisme palestinien ?

René Levy, Ingénieur Centralien

samedi 10 juillet 2004

Lettre adressée à la Cour pénale Internationale
Messieurs le Juges,
La Cour Internationale de justice de la Haye vient de donner son avis sur la construction d’un mur de protection édifié par Israël pour protéger sa population des conséquences du terrorisme palestinien. La Cour s’est déclarée compétente pour statuer sur la légitimité de cette barrière et à l’unanimité a condamné la construction comme une violation du droit international.


Cette décision a largement été dictée par des considérations politiques et non juridiques dans la mesure où elle passe sous silence l’origine de cette construction à savoir le terrorisme palestinien. Depuis septembre 2000, plus de 20 000 attaques terroristes palestiniennes ont semé la mort dans la population Israélienne, tuant plus de 1000 israéliens, la plupart des civils, hommes, femmes, enfants, vieillards parce qu’ils avaient le tort d’être juif. Plus de 30 000 ont été blessés dans leur chaire. A l’échelle de la population Française, cela représente plus de 15000 morts ! Aucun pays digne de ce nom n’aurait agi autrement qu’Israël pour protéger sa population de kamikazes enragés, prêts à tout pour massacrer la population israélienne.

Rappelez vous ces bus éventrés, inondés de sang et remplis de chaires en lambeaux, rappelez vous cette jeunesse prise pour cible dans les discothèques de Jérusalem ou de Tel Aviv, ces militaires défenestrés, lapidés et traînés comme fait d’arme qu’on exhibe, ces mères enceintes éventrées au détour d’une implantation juive ou ces automobilistes égarés, tués sous le feu nourri de fanatiques islamistes. Rappelez vous ce premier jour de la pâque juive, où plus de 50 israéliens attablés ont péri sous la folie meurtrière et barbare de kamikazes palestiniens.

Moi, je n’ai pas oublié ces images, elles me hantent et montre chaque jour à quelle point la haine peut faire reculer les frontières de l’inhumanité. Et vous, vous ont -elles marqué ?

Vous en souvenez-vous seulement ? En avez-vous tenu compte dans votre jugement très partial ?

Ces morts ne sont pas des palestiniens qui tirent, les armes à la main sur l’armée Israélienne, ce ne sont pas des tireurs embusqués qui se cachent derrière des enfants pour mieux ajuster leur tir et tromper l’opinion internationale, ce ne sont pas des kamikazes ceinturés d’explosifs à qui l’on dit « tuez des juifs, et vous irez au paradis », ni des enfants élevés depuis le berceau dans la haine de l’autre et le culte du martyr. Non Messieurs les juges, ces victimes, ce sont des hommes, des femmes, des enfants, dont le seul tort est de vouloir vivre libre dans la terre de leurs ancêtres.

Comment avez-vous pu prendre votre décision après cela ? La barrière de sécurité, comme j’aime à l’appeler et dont c’est l’unique but, sauve des vies. Elle remplit son rôle de protection des populations civiles : les statistiques le prouvent, le nombre d’attaques palestiniennes en territoire Israéliens a considérablement baissé depuis l’achèvement du premier tronçon. La vie de ces Israéliens n’a-t-elle pas de prix à vos yeux ? Comment comptez-vous protéger ces civils ? N’avez-vous que des larmes et du sang à leur proposer ?

Votre jugement est donc clairement partial et politique : il s’inscrit dans la tendance actuelle qui consiste à dénigrer l’Etat d’Israël, à lui refuser le droit à l’autodéfense pour mieux contester sa légitimité en tant qu’état démocrate et libre. La vague antisémite qui sévit en Europe aurait-elle gagné nos juges de La Haye ou la force des pétrodollars et la peur du terrorisme islamique auraient-elles eu raison de tout jugement objectif ? Il est étonnant qu’un site palestinien publie 4 heures à l’avance le texte intégral de la CIJ : vos juges auraient-ils des amis parmi les kamikazes palestiniens ? Je n’entrerais pas dans la polémique. Je préfère vous interpeller sur la compétence de votre Cour à juger le terrorisme palestinien.

La Cour Internationale de la Haye, est-elle compétente pour juger les crimes contre l’humanité perpétrés par les organisations terroristes palestiniennes, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elles sont nombreuses : Hamas, Jihad islamique, Fatah, Brigade des Martyrs d’El Aqsar ?

La Cour Internationale de la Haye est-elle compétente pour juger les organisateurs de ces crimes barbares et les responsables de leur financement ?

La Cour Internationale de la Haye est-elle compétente pour réclamer des dommages et intérêts aux familles des kamikazes qui ont fauché la vie de populations civiles Israéliennes ?

La Cour Internationale de la Haye est-elle compétente pour réclamer aux palestiniens l’arrêt du terrorisme comme violation du droit international et des droits de l’homme ?

La Cour Internationale de la Haye est-elle compétente pour juger de la violation des droits de l’enfance dans l’embrigadement et l’enrôlement de mineurs que fait l’autorité palestinienne pour servir sa cause ?

La Cour Internationale de la Haye est-elle compétente pour juger des crimes de guerre commis à l’encontre des soldats Israéliens, notamment le chantage lié aux restes humains pour une sépulture décente ?

La Cour Internationale de la Haye est-elle compétente pour juger de l’antisémitisme dont l’autorité palestinienne use et abuse en diffusant des ouvrages interdits en Europe comme « Mein Kampf » ou le « le protocole des Sages de Sion » et qui entretiennent la haine à l’égard des citoyens Israéliens ?

Si à toutes ces questions, la Cour Internationale de la Haye répond non, c’est que votre jugement, Messieurs les juges, est politique et non conforme au droit international.

Si à ces questions, votre réponse est oui, pourquoi aucun membre de ces organisations terroristes n’a fait l’objet de poursuites internationales ?

Décidément, on fait dire au droit international ce que l’on veut…

Votre Cour, n’est pas le droit mais une tribune politique qui passe sous silence les crimes perpétrés par les palestiniens. A quelle fin et pourquoi ?


La revue des infos

Mots-clés

Accueil