Air France a repris ses liaisons avec l’Iran cette semaine, interrompues en 1997.

dimanche 20 juin 2004


A l’occasion d’un vol symbolique inaugural dimanche, le secrétaire d’Etat aux Transports, François Goulard, effectuera une visite officielle à Téhéran.

Le secrétaire d’Etat, accompagné d’une délégation d’hommes d’affaires, sera reçu par le ministre iranien des Transports, Ahmad Khorram, a précisé vendredi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hervé Ladsous. Cette visite doit permettre d’approfondir la coopération entre les deux pays dans le secteur des transports aériens, ferroviaires et maritimes.

« L’Iran est pour la France un partenaire économique important, avec lequel notre commerce bilatéral connaît depuis plusieurs années une augmentation rapide », a souligné M. Ladsous. « En 2003, nos exportations ont augmenté d’un tiers,
dépassant deux milliard d’euros, et nous permettant de réaliser avec l’Iran notre 11e excédent commercial ».

Il a rappelé que l’entrée en vigueur au mois de juillet de l’accord d’encouragement et de protection réciproques des investissements signé en mai dernier « fournira un cadre juridique plus favorable à l’activité de nos entreprises en Iran ».

Les vols d’Air France vers l’Iran ont repris mardi, le vol inaugural Paris-Téhéran, avec M. Goulard, étant prévu dimanche. La compagnie qui avait suspendu les liaisons pour des questions de rentabilité offre désormais trois vols Paris-Téhéran par semaine (mardi, jeudi, dimanche) et trois Téhéran-Paris (mercredi, vendredi, lundi).


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil