Dans la nuit de de dimanche à lundi, soixante tombes ont été profanées et dégradées dans le carré musulman au cimetière de Strasbourg

lundi 14 juin 2004


Le ministre de l’Intérieur Dominique de Villepin a condamné lundi « avec la plus grande fermeté » les « odieuses profanations » commises dans la nuit dernière sur des tombes musulmanes du cimetière de la Meinau à Strasbourg. Selon lui, « cet acte lâche s’attaque à la mémoire de la communauté musulmane et porte atteinte aux valeurs les plus essentielles de notre pays ».

Soixante tombes ont ainsi été profanées et dégradées au cours de la nuit de dimanche à lundi dans le carré musulman du cimetière multiconfessionnel, a-t-on appris lundi de source policière. Des tags xénophobes et antisémites ont été dessinés à la peinture noire sur les tombes.

L’Union des étudiants juifs de France (UEFJ) s’est déclarée « attristée » de cette profanation et « dénonce avec vigueur cet acte inacceptable, qui marque une nouvelle fois la faillite des valeurs républicaines de respect et de tolérance ». « Elle exprime à la communauté musulmane de France toute sa sympathie ».


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil