Le porte-parole de l’Agence Juive à Jérusalem, Mickhael Yankelovitch dément l’article de Maariv sur la Aliya des Juifs de France.

Jerusalem Post en français

dimanche 13 juin 2004

L’opération devait débuté dans la ville de Sarcelles en banlieue parisienne et devait s’étendre à plusieurs villes de province.


Cette information qui a quelque peu choqué les responsables de la communauté juive de France, a été démentie par le porte-parole de l’Agence Juive à Jérusalem, Mickhael Yankelovitch.

« Il est vrai que nous avons eu le jeudi 10 juin dernier, une réunion sur la Aliya des Juifs de France. Toutefois, l’objectif n’était pas celui annoncé par le Maariv. Le fait que de nombreux Juifs de France font leur Aliya chaque année n’est pas un secret et que compte tenu d’un certain climat d’insécurité en France, ces chiffres sont en augmentation. Le but de notre réunion était d’identifier les problèmes d’intégration auxquels sont confrontés ces nouveaux immigrants et de tenter d’y apporter des réponses, a-t-il déclaré au Jerusalem Post Edition Française. »Les olims de France sont confrontés à différents problèmes, comme l’emploi, l’obtention de l’équivalence de leurs diplômes, les possibilités d’investissement...

C’est pour cela que nous nous sommes réunis, afin d’identifier les besoins spécifiques à cette communauté et y apporter une réponse appropriée.

Je tiens à souligner que l’Agence Juive et le gouvernement israélien ne s’associe pas du tout aux termes de l’article de Maariv, qui ne rapporte pas les faits dans leur véracité.

A titre indicatif, il ne s’agit pas de centaine d’émissaire mais seulement d’une quinzaine. Il nous paraît normal de dépêcher sur place des personnes compétentes en mesure de répondre aux interrogations des personnes intéressées par leur Aliya" a-t-il ajouté.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil