L’Agence Juive va s’engager dans une campagne pour une aliyah massive de France

Arik Bender - Ma’ariv

dimanche 13 juin 2004

Des centaines de représentants essayeront de persuader les Juifs d’immigrer en Israël, vu le sondage indiquant que 6 % veulent le faire.


L’Agence Juive est sur le point de s’engager dans une vaste mission pour essayer de persuader les Juifs français de faire leur aliyah. Dans les prochaines semaines des centaines de représentants de l’Agence Juive se rendrons dans les quartiers Juifs à Paris dans une opération nommée « Sarcelles Tehila » (Sarcelles d’abord).

Maariv a découvert que le gouvernement israélien et l’Agence Juive se préparent pour une opération sans précédent pour persuader des dizaines de milliers des Juifs d’immigrer en Israël dans plusieurs mois.

Une réunion sur le sujet - tenu le week-end dernier - a été suivie par le Ministre de l’Immigration Tzipi Livni, le Directeur général de la Présidence Ilan Cohen et le Président de l’Agence Juive Salai Meridor. Le chef de la délégation de Paris de l’Agence Juive Menahem Gur-Ari a dit pendant la réunion que dans une enquête récemment conduite à Paris, environ 6 % des Juifs (30.000 sur un demi-million de la communauté Juive) ont exprimé leur désir de venir en Israël à cause de l’antisémitisme naissant et le sentiment de manque de sécurité personnelle pour leurs enfants dans l’avenir.

Pendant la réunion, il a été décidé d’envoyer des centaines de représentants dans différentes villes à travers la France, particulièrement où réside une grande population Musulmane. De plus, le Ministère d’Immigration et le Bureau du Premier Ministre ont le projet d’un nouveau programme qui augmenterait significativement l’aide financière donnée aux immigrants français comme des avances sur les thèmes préférés, le logement, des octrois, des prêts etc... En attendant, les maires des villes dans la région du Sharon se prépareront à un programme d’urgence pour absorber les immigrants dans leur cité.

Le directeur de la délégation de l’aliyah de l’Agence Juive en France, Olivier Rafowicz, a dit au Maariv, « l’atmosphère pour aliyah est mûre en France. Elle a grandi sur le tard. Si en 2001, moins de 1.000 ont immigré en Israël, cette année nous en attendons plus de 3.000. Nous connaissons de plus en plus de Juifs qui pensent partir de France ».

Le Président de l’Agence Juive Salai Meridor a dit, « Il est très important de concentrer nos efforts sur l’apport de la Communauté juive française à Israël. Nous ne devons pas manquer cette occasion historique ».

Cependant, selon Roger Cukierman, le Président « du CRIF », qui représente la Communauté juive française, « Israël nous contourne, contournant nos dirigeants de communauté et j’ai l’intention d’exprimer mes objections à l’ambassadeur israélien ».

Cukierman a ajouter, « Nous devons nous calmer. Le gouvernement français fait de son mieux pour surmonter l’antisémitisme et ce n’est pas le moment de créer un conflit avec les autorités françaises ».


La revue des infos

Mots-clés

Accueil