Pour l’Autorité palestinienne Israël est sur des terres volées....

Hélène Keller-Lind

jeudi 13 mai 2010, par Desinfos

Incompréhensible....alors que Mahmoud Abbas assure les États-Unis qu’il va combattre l’incitation anti-israélienne, sa télévision y va franco : Israël n’a aucune légitimité et les Juifs doivent regagner leurs pénates en Europe et Éthiopie . Facile pour lui dans un régime où la liberté de la presse est un vain mot. D’ailleurs le plus gros de l’incitation vient de la télévision palestinienne, des journaux officiels palestiniens ou des manuels scolaires qui dépendent de ses services. Cela faisait partie des conditions de la reprise des négociations dites de proximité mises en place à grand peine par l’administration américaine. Et bien, cela s’est avéré être une promesse en l’air de plus, on hésite à dire promesse d’ivrogne en terre d’Islam...Ce que montre Palestinian Media Watch, toujours vigilant


La télévision officielle palestinienne : Israël est sur des terres volées

Au cas où les mots ne suffiraient pas la télévision officielle palestinienne montre des images. Images claires : la forme typique de l’État d’Israël est recouverte d’un drapeau palestinien et, sur le côté on voit une clef, ce fameux symbole d’un retour palestinien en des lieux où la quasi-totalité de ceux qui revendiquent ce retour ne sont pas nés et dont les familles sont parties volontairement il y a des décennies pour la plupart.

Rentrez chez vous en Europe et Éthiopie

Le présentateur de cette série « Nous rentrons » enjoint par ailleurs les Juifs à regagner leurs pénates « en Europe et en Éthiopie ». Il faut dire qu’il y a souvent un racisme anti-noir dans le monde arabe et que la présence de Juifs venus d’Éthiopie doit déranger pas mal de Palestiniens...D’où la remarque. Rien n’est dit des Juifs originaires des pays arabes qui durent fuir leur pays après 1948 dans des conditions souvent dramatiques. Ce que relate le film de Pierre Rehov, « les Réfugiés du Silence. »

Et le présentateur d’égrener une liste de villages israéliens considérés ici comme palestiniens. Plus question de Jérusalem-Est, cette fois, c’est bien toute « la Palestine » qui aurait été volée.

Ceci s’inscrit dans une politique continue – PMW donne aussi à ce propos des exemples significatifs - mais surprend alors que les négociations dites de proximité viennent à peine de débuter et que, justement, cette incitation qui empêche la réalisation d’une paix véritable, est un des éléments contre lesquels s’élève l’administration américaine. Il semblerait donc que l’Autorité palestinienne soit bien décidée à faire capoter toute tentative de faire progresser la paix.


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil