Danny Ayalon en visite officielle aux États-Unis

Hélène Keller-Lind

mercredi 28 avril 2010, par Desinfos

Le vice-ministre des Affaires Étrangères israélien multiplie les rencontres aux États-Unis. Au menu l’Iran, le processus de paix et les relations entre Israël et l’Amérique Alors que l’envoyé spécial américain George Mitchell a repris des allers-retours entre les États-Unis, Israël et les Territoires palestiniens, le vice-ministre des Affaires Etrangères Danny Ayalon est aux États-Unis pour une visite officielle..


Il y rencontre des responsables de haut niveau de l’Administration américaine, notamment Jim Steinberg, son homologue américain, le conseiller de la Maison Blanche pour le Moyen-Orient Dennis Ross, l’Ambassadeur américain aux Nations unies, Susan Rice. Il a également rencontré des membres du Congrès et du Sénat – organes qui ont réitéré récemment leur soutien à l’État hébreu- à la veille de débats qui devront déboucher sur une législation plus dure vis-à-vis de l’Iran des mollahs.

Le ministre espère que des lois seront votées partout dans le monde dans la foulée de ce qui sera décidé aux États-Unis

Ces rencontres ont pour thème « la nécessité de sanctions fermes contre l’Iran...le désir qu’a Israël de renouveler des négociations directes avec les Palestiniens sans préconditions. »

Dans un communiqué le vice-ministre faisait savoir qu’il évoquerait aussi « l’inquiétude qu’a Israël de voir les tentatives d’internationaliser le conflit et mettrait en garde contre toute tentative d’imposer une solution aux parties. »

Autre rencontre de Danny Ayalon avec la presse américaine pour parler des relations entre Israël et les États-Unis des négociations avec les Palestiniens et de la menace iranienne.

Pour ses rencontres à New York le vice-ministre est accompagné du Président du Comité de la Constitution, de la Loi et de la Justice de la Knesset, David Rotem. Rencontres avec des membres de la communauté juive américaine et les médias juifs pour discuter de la proposition de loi concernant les conversions et les relations entre Israël et Diaspora juive.

On peut suivre le vice-ministre sur Twitter


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil