De mauvaises relations entre les Etats-Unis et Israël ont un côté réconfortant

par Daniel Pipes - National Review Online | Adaptation française : Anne-Marie Delcambre de Champvert

mercredi 14 avril 2010, par Desinfos

Voir en ligne : Lire la suite de l’article directement sur fr.danielpipes.org

Les choses ne sont pas toujours aussi simples qu’elles paraissent ; la crise actuelle dans les relations entre les Etats-Unis et Israël a ses bons côtés. Quatre observations, toutes dérivées de modèles historiques, incitent à cette conclusion : D’abord, le « processus de paix » est en réalité un « processus de guerre ». Des négociations diplomatiques, pendant les années 1990, ont conduit à une succession de retraites de troupes israéliennes qui eurent pour effet pervers de transformer l’assez mauvaise situation de 1993 en l’horrible situation de 2000. Les douloureuses concessions israéliennes, nous le savons maintenant, n’ont pas stimulé une bonne volonté réciproque des Palestiniens mais plutôt l’irrédentisme, l’ambition, la fureur, et la violence.



Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil