L’enquête de l’ONU accusée de partialité anti-israélienne

Ben Evansky - Adaptation française de Marc Brzustowski. Pour http://lessakele.over-blog.fr et www.aschkel.info

mardi 9 mars 2010, par Desinfos

(... rappels de contexte) Les critiques du Rapport Goldstone mettent en cause l’investigation menée, en affirmant que les membres principaux qui ont participé à la rédaction de ce rapport étaient, de façon flagrante, politiquement orientés en faveur des Palestiniens. C’est une recommandation de Richard Falk, rapporteur spécial aux Nations Unies qui a créé la Commission Goldstone.


Avant même sa nomination, Falk a écrit un article affirmant que “l’imposition d’une punition collective par Israël ressemblait » à ce que les Nazis ont fait durant la Seconde Guerre Mondiale. Il est, par ailleurs, un farouche révisionniste remettant en cause le 11 septembre 2001, puisu’il a déclaré à Fox News que les « Américains méritent une réponse plus appropriée aux questions en suspens… que celles qui ont été apportées par la Commission du 11/09  ».

Falks a déclaré son soutien total à la Commission Goldstone, affirmant que ses membres étaient “hautement qualifiés et respectés pour leur professionnalisme”.

Nile Gardiner est en désaccord complet avec lui. Gardiner est un expert de l’ONU au sein de la Fondation Héritage de Washington . Il a rappelé à Fox News que les supposés “experts” qui ont contribué à la rédaction du rapport avaient accusé Israël de crimes de guerre avant même d’être embauchés pour mener cette enquête. Selon Gardiner, elle est « l’exemple extrême de cette propagande anti-israélienne à l’ONU, qui est subventionnée grâce à un coûteux défraiement aux dépends du contribuable”.

Pas plus tard que le mois dernier, Desmond Travers a prétendu, sur le site internet pro-palestinien “l’Observatoire du Moyen-Orient”( NDLR : extraits de l’interview à suivre :

Transcription d’un pdf du site :http://www.middleeastmonitor.org.uk..., 3 février 2010), que le Hamas n’avait tiré « à peine que deux roquettes » sur Israël, avant le déclenchement du conflit, en décembre 2008. Selon les responsables israéliens, le nombre de roquettes tirées sur Israël (ce même mois de décembre) était de 125, en plus de 80 roquettes. Travers a également désigné Gaza comme étant « le seul goulag de l’hémisphère Ouest », et dans la même interview, a accusé « le « Lobby Juif » britannique d’exercer une influence abusive sur la politique étrangère de ce pays. Travers a, ensuite, refusé de répondre à une demande d’interview à ce sujet.

Christine Chinkin , un autre membre de l’équipe, qui, dans une lettre publiée par le Sunday Times de Londres au plus fort des combats, a rejoint d’autres signataires, en accusant Israël de commettre « des "crimes de guerre » (NDLR : donc bien avant toute enquête). Plusieurs mois plus tard, Madame Chinkin était appelée pour participer au rapport Goldstone. Chinkin a également décliné de répondre à une autre interview sur le même sujet.

Le week-end dernier (27 février), Francesca Marotta , un membre de tout premier plan de l’équipe de l’ONU qui a contribué à concocter le rapport Goldstone, s’est vue promue, par une campagne publicitaire comme étant l’une des principales conférencières, lors d’un évènement pro-palestinien en Suisse (« Tribunal Russel pour la Palestine »). Marotta a expliqué à Fox News qu’elle comptait bien y participer et qu’elle refusait de répondre à toute nouvelle question. De nombreux appels pour qu’elle soit rappelée à l’ordre ont été adressés par l’entremise du porte-parole de l’ONU, chargé du Haut Comité pour les Droits Humains. Ruppert Colville a répondu à Fox News que rien ne serait entrepris à son encontre, ajoutant « Pourquoi, bonté divine, le devrait-on ? » .Colville a également ajouté que l’équipe attachée à son bureau « assiste à une grande variété de rencontres sur des sujets liés à ce « travail »  ».

Hillel Neuer est le directeur exécutif de l’ONG “UN Watch” basée en Suisse et a été le premier à révéler la présence de Marotta à cette conférence. Il argue que personne dans sa position ne devrait participer à des campagnes politiques partisanes et déclare que ses actions minent l’autorité et la neutralité de l’ONU .

Concernant les 4 membres principaux qui ont produit le rapport, Neuer met encore en lumière une lettre envoyée par les futurs membres de l’enquête menée par le Juge Goldstone, Hina Jilani et le déjà mentionné Desmond Travers, un bon mois avant leur nomination, qui protestait contre l’action israélienne à Gaza. Neuer explique que « Goldstone a promis l’impartialité, mais les membres de la mission ont tous maquillé leurs intentions réelles, en adoptant le discours du Hamas sur Israël, depuis le tout début  ».

Cela va jusqu’au Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki Moon qui, alerté sur le fait que la neutralité de l’ONU était remise en question, a fait savoir à Fox News, par son porte-parole Farhan Haq, qu’il « n’avait pas de commentaire à faire » sur la composition de l’équipe Goldstone et que « les découvertes substantielles du rapport « étaient assez parlantes par elles-mêmes ».

Rupert Colville a déclaré que les membres de la mission “devaient être remerciés et félicités, et non pas ouspillés pour des abus personnels ». Hillel Neuer a répliqué en informant Fox News que «  l’investigation manquait aux principes élémentaires de toute recherche internationale de preuves, du fait même de la composition de ses membres triés sur le volet  ».

Alors que le Juge Goldstone a refusé de répondre à une requête pour une interview au sujet de l’impartialité des membres de l’équipe, Hillel Neuer de UN Watch pense que « les pays islamiques qui dominent le Conseil des Droits de l’Homme ont précautionneusement sélectionné les membres de la mission dont ils savaient par avance qu’ils étaient tous de fervents opposants à Israël » .

L’Assemblée générale de l’ONU traitera à nouveau du rapport Goldstoneau début du printemps 2010.


http://liveshots.blogs.foxnews.com/...


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil