Article d’un quotidien gouvernemental syrien : la fin d’Israël est proche

Memri Middle East Media Research Institute

dimanche 28 février 2010, par Desinfos

À la veille de la visite en Syrie du président iranien Mahmoud Ahmadinejad,, prévue pour le 25 février 2010, durant laquelle il doit s´entretenir avec le président syrien Bachar Al-Assad, le secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah et le chef du Bureau politique du Hamas Khaled Mashaal, le quotidien syrien Techrine a publié en première page un article du chroniqueur Muhammad Sadeq Al-Husseini, proche du régime iranien, où il prédit la fin prochaine d´Israël à la lumière du nouvel équilibre de la terreur de l´Iran face à l´Occident.


L´Iran a créé un nouvel équilibre de la terreur

"... Le ton d´Ahmadinejad à l´égard de l´Occident est de plus en plus sévère, et il met en avant ces faits :

1) L´Iran coupera toute main qui se lèvera contre le pays, quel que soit le lieu où elle se trouve.

2) Le monde doit savoir qu´il ne peut rien passer dans la région sans l´Iran.

3) Le monde doit savoir que la sécurité future de la région et du monde ne pourra être assurée qu’à travers la coopération avec l´Iran ...

Le président Ahmadinejad se prépare à une visite chez sa sœur et alliée la Syrie. Il s’est entretenu avec le président libanais Michel Sleiman et le chef du Hezbollah libanais, Hassan Nasrallah, et a réitéré les déclarations faites la semaine précédente au [Président] Assad au téléphone — [à savoir que] l´Iran se tiendra solidement aux côtés de la Syrie et du Liban si Tel-Aviv agit stupidement en les attaquant. En outre, il a fait allusion à la fin de l´existence d´Israël. Cela signifie qu´il y a un nouvel équilibre de la terreur entre ce qu´on appelle l´axe irano-syrien et l´axe israélo-américain...

L´Iran, comme la Syrie et le Liban, ne permettra pas dorénavant que l’un d’entre eux se batte seul dans une guerre où Tel-Aviv essaye depuis un certain temps d’impliquer les Etats-Unis…

La réponse ferme et déterminée du ministre syrien des Affaires étrangères Walid Al-Muallem aux mensonges de son opprimant voisin le [ministre des Affaires étrangères israélien, Avigdor] Lieberman a marqué l´émergence de nouvelles positions. La première et principale position s’est manifestée par les déclarations très importantes prononcées la semaine dernière par le Secrétaire général du Hezbollah... selon qui la vengeance du martyre d’Imad Mughniya ne sera pas prise à la légère, mais sera à la haut eur [de la personne] d’Imad Mughniya - et c´est nous qui choisirons la date, le lieu et le type de représailles.

Si on ajoute ces déclarations aux déclarations passées [de Nasrallah], à savoir que « le sang d’Imad Mughniya éradiquera Israël », nous constatons qu´à partir de maintenant, Israël n´est pas confrontée à des guerres où il y a un perdant et un vainqueur, mais à des guerres susceptibles de changer le visage de la région, comme l´a déclaré Nasrallah.

Changer le visage de la région signifie deux choses : soit le conflit israélo-arabe, qui dure maintenant depuis 60 ans, se termine par une paix juste et globale – ce qui n´est pas possible en présence de cette entité d’occupation colonialiste, dest ructrice, étrangère à l´identité de la région, soit cette entité disparaît de la même façon qu’elle s´est imposée à nous, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et jusqu´à ce jour.

L´équilibre actuel de la terreur entre les deux axes ... indique que la seconde possibilité est la plus probable...« 

L’existence d´Israël ne peut plus être tolérée

 »Les Etats-Unis – qui sont devenus le garant officiel, et unique, de l´entité sioniste dans sa forme néo-fasciste nazie, dont les terroristes du gouvernement Likoud sont moralement isolés - doivent sérieusement réfléchir au tracé des lignes du nouveau Moyen-Orient auquel ils ont rêvé, mais cette fois sans Israël. Pour plus de précision, [je dirais] sans le régime sioniste, de sorte que nul ne puisse penser que les Arabes et les musulmans planifient une guerre d´extermination des Juifs en tant que Juifs...

Les Arabes et le s musulmans, et tous leurs différents groupes, ne peuvent plus tolérer cette situation aberrante qui leur a été imposée à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le moment est venu de trancher cette question une fois pour toutes, comme l´a déclaré M. Ahmadinejad, qui parle au nom de la majorité absolue et écrasante de la nation [musulmane].

Tout [processus] est quasiment dans l’impasse, suspendu et ajourné, jusqu´à la résolution de ce problème complexe, dont le vrai nom est l´existence de cette tumeur cancéreuse [connue sous le nom d’] ´Israël´... Aujourd´hui, la nation arabe et ses fidèles enfants ont tous les outils nécessaires pour procéder à cette intervention chirurgicale. L´Occident, dirigé par les États-Unis, se retrouve avec seulement deux options possibles : soit il effectue cette intervention chirurgicale au laser, s´il le souhaite - à savoir, sans blessure, par le démantèlement de ce camp militaire ou porte-avions [appelé] Israël qui occupe la [terre] arabe et musulmane - ou alors nous, Arabes et musulmans, serons obligés de procéder à cette intervention chirurgicale en utilisant les moyens à notre disposition qui nous permettent de le faire, parce que cette [situation] ne peut être tolérée plus longtemps..."


Note :

[1] Techrine (Syrie), 24 Février 2010.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil