Des spécialistes en greffes d’organes sur la télévision syrienne : la présence israélienne en Haïti s’explique par la volonté de prélever des organes

MEMRI Middle East Media Research Institute

jeudi 11 février 2010, par Desinfos

Ci-dessous des extraits d’un débat télévisé sur le prétendu trafic d’organes humains par Israël en Haïti, diffusé sur la télévision syrienne le 27 janvier 2010. 

« La délégation israélienne, arrivée en Haïti sous prétexte d’aider ces gens frappés par le destin, a exploité la tragédie et la souffrance des Haïtiens en volant leurs organes »
Voir les extraits vidéo sous-titrés en anglais : http://www.memritv.org/clip/en/2370.htm


Reporter : Israël aide la population frappée par le tremblement de terre en Haïti. Voilà qui est extraordinaire. Mais la véritable raison est de voler les organes de cadavres haïtiens, victimes de la plus grande catastrophe que ce pays pauvre ait jamais connue. Une fois que l’on connaît leurs motivations réelles, il n’y a plus de quoi s’étonner : la délégation israélienne, ar rivée en Haïti sous prétexte d’aider ces gens frappés par le destin, a exploité la tragédie et la souffrance des Haïtiens en volant leurs organes pour les besoins du trafic. 

Cela a été confirmé par le militant américain T. West, qui a documenté ce crime odieux et mis en ligne le film sur Youtube. Le film montre les Israéliens volant des organes des victimes du séisme. Il semble que l’entité du meurtre, de la destruction et du terrorisme [Israël], qui a acquis un grand savoir faire en matière d’assassinats de femmes et d’enfants de sang-froid glacé, est à présent experte en vol et trafic d’organes humains. 

Depuis des années, le trafic d’organes humains se développe en Israël. C’est devenu un commerce international, avec des bureaux en Europe et en Afrique. Israël arrive en troisième position mondiale pour le trafic d’organes. 



« Les autorités israéliennes forcent les Palestiniens condamnés à mort à signer des documents où ils consentent à faire don de leurs organes »

Donald Boström, journaliste suédois qui s’est rendu dans les territoires occupés, a confirmé, dans un rapport publié par le journal suédois Aftonbladet, que les soldats de l’occupation enlevaient de jeunes Palestiniens en Cisjordanie et à Gaza, et les restituaient à leurs familles raides morts, après ayant arraché leurs organes. En outre, les autorités israéliennes forcent les Palestiniens condamnés à mort à signer des documents où ils consentent à faire don de leurs organes après pendaison. 

Le rapport suédois a lié ces actes au réseau juif qui a été découvert en juillet dans la ville américaine du New Jersey, et aux rabbins qui ont été accusés de trafic d’organes humains, en Israël et ailleurs. 

[...] 



Modérateur : Dr Jassem, la question se pose d’elle-même. 


Dr Jassem Zakariya, professeur de relations internationales à l’Université de Damas : Evidemment, quand on regarde les scènes de ce bon reportage, c’est Shakespeare qui nous vient à l’esprit…

Modérateur : Shylock…

« On voit que le Juif n’a pas changé »

Dr Jassem Zakariya : Shylock, oui. On voit que le Juif n’a pas changé – notamment les Juifs sionistes, aujourd’hui rassemblés dans le prétendu « Israël », qui représente la plus forte concentration historique de criminels de guerre ayant commis des crimes contre l’humanité. C’est ainsi qu’on se souviendra d’eux s’ils persistent.

Le fait que la tragédie du peuple haïtien leur profite représente incontestablement la preuve de l’extinction imminente de cette entité, parce que c’est là le crime ultime.

« L’image immonde du Juif, du sioniste, de l’étranger qui est venu en envahisseur, en occupant, fait une autre apparition, cette fois en Haïti »

Ils ont commencé avec les nôtres en Palestine – les prisonniers, les blessés et les martyrs. Ils ont commencé avec des crimes terribles, par lesquels ils ont créé leur entité. Aujourd’hui encore, ils persistent dans leurs crimes, tandis que l’image immonde du Juif, du sioniste, de l’étranger qui est venu en envahisseur, en occupant, fait une autre apparition, cette fois en Haïti, pas en Palestine, de sorte que le monde entier… Quiconque a un coeur, des oreilles, des yeux et de la perspicacité peut comprendre que ces gens sont les ennemis de l’humanité tout entière, et pas seulement des Palestiniens, des Arabes et des musulmans. 

C’est un point essentiel. Alors même que nous pouvons témoigner de la dignité, du courage et de l’humanité de la population assiégée de Gaza, qui envoie des dons à Haïti... C’est cela, la civilisation, c’est cela, l’identité arabe, c’est l’histoire, alors que ces [Israéliens] ne sont qu’une bande d’assassins et de criminels. Ils n’ont jamais été autre chose et par conséquent, ils en payeront le prix tôt ou tard. 



Modérateur : Dr Mustafa, Israël a-t-il réellement besoin de ces organes, ou est-ce un signe de le ur mépris total pour l’âme humaine ? Avant l’émission, vous avez mentionné Abou Ghraib, et je vous ai demandé de le garder pour l’émission. 



Dr Muhammad Mustafa Al-Habash, département des greffes d’organes, hôpital de l’université Al-Mouassat : Israël est un pays dépourvu de valeurs morales et de principes.Alors qu’il prélève des organes un peu partout dans le monde… J’ai lu de nombreux rapports, sur plusieurs années, rapportant comment ils ont prélevé des organes en Croatie. J’ai récemment lu sur Internet que selon un militant américain, Israël avait prélevé des organes sur des prisonniers à Abou Ghraib, en Irak. 

Face à une telle situation, je dis : Comment les médecins israéliens peuvent-ils agir de cette manière ? Après tout, ils font partie de ce système. La médecine est comme la musique. C’est un langage universel de l’éthique ... 

< SPAN lang=FR style="FONT-WEIGHT : bold ; FONT-SIZE : 14pt ; mso-ansi-language : FR">Modérateur : Elle n’interdit pas officiellement le vol d’organes humains... 



Dr Muhammad Mustafa Al-Habash : C’est vrai. Pareille abomination ne dissuade pas Israël.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil