Moi je ne marche pas.

Samuel B.

vendredi 14 mai 2004


Messieurs,

Fidéle lecteur de votre site je ne comprends pas que vous appeliez à participer à la manifestation du dimanche 16 mai.

Je ne marcherais pas dans ce défilé des hypocrites.

Participer à cette manifestation c’est donner un brevet de bonne conscience à des individus dont le seul objectif est de démoniser Israël.

Je ne servirais pas « d’idiot utile ».

M. Finkielkraut dans son livre « Au nom de l’autre » évoque les manifestations venant à la suite du 21/04/2002 :
« ... je suis soulagé et je savoure le triomphe des gens sympas sur les gens obtus, sans toutefois entrer dans la danse car ce sont les danseurs qui font aujourd’hui la vie dure aux juifs ».
Je ne participerai pas à la « danse » du 16/05/2004.

Cette manifestation va donner un blanc seing à tous les antisionistes connus ou inconnus qui pullulent dans tous les partis politiques ou associations soi disant humanitaires.

Ils vont exploiter leur présence pour mieux, par la suite, en toute impunité déclarer qu’ISRAËL est un pays « raciste » ou que Sharon est « un nazi criminel ».

Si j’étais M. BONIFACE ou un radical islamiste de l’UOIF j’irais à ce défilé et je le ferais « savoir ».

J’ai participé en son temps aux grandes « messes » organisées par SOS RACISME, en lisant le livre de M. TRIGANO « démission de la République » j’ai compris dans quel piége j’étais tombé.

L’erreur est humaine persévérer est diabolique.

Amitiés


Rectification amicale : nous donnons des informations conformes à notre ligne éditoriale, en aucun cas l’annonce de la manifestation de Dimanche n’est une invitation à y participer. Tous les avis ont leur place et pour preuve nous envisageons de publier votre courrier « à la une »


Je pensais que votre annonce était une invitation à participation. Je vous prie de bien vouloir m’excuser. Je vous donne mon accord pour passer mon texte.

Amitiés


Le courrier des lecteurs

Mots-clés

Accueil