12 Palestiniens ont été tués dans l’opération israélienne à Rafah, destinée à éliminer le trafic d’armes alimentant les attentats terroristes

jeudi 13 mai 2004


 
Au moins 12 Palestiniens ont été tués et 35 autres blessés jeudi avant l’aube, dans l’opération israélienne à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, ont indiqué des sources médicales.

Des troupes israéliennes soutenues par chars, blindés et hélicoptères Apache, ont fait irruption dans la ville de Rafah.

Les hélicoptères Apache israéliens ont tiré au moins huit roquettes contre le camp de Rafah, afin de couvrir les opérations terrestres des militaires israéliens pour démolir des maisons situées près de la frontière.

Selon des sources médicales locales, sept personnes ont été tuées durant la première attaque des troupes israéliennes, alors que les cinq autres ont trouvé la mort dans les attaques suivantes.

L’opération israélienne a commencé après l’assassinat de six membres des Forces de défense israéliennes (FDI) mercredi à Gaza par des assaillants armés près de la frontière israélo-égyptienne, dans le but, selon Israël, de retrouver les restes de ces soldats israéliens.


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil