La France s’apprête à lancer un satellite espion (Hélios2B), devrait aider à resserrer le blocus anti-Hamas

Rapport exclusif du DEBKAfile - adapté par desinfos

dimanche 20 décembre 2009, par Desinfos

Le satellite-espion français Hélios 2B était prévu pour être lancé depuis la Guinée française, le 17 Dec., mais a été reporté quelques minutes avant le décollage, selon le rapport des sources militaires et de renseignement de DEBKAfile. Le nouveau satellite sera en mesure de répertorier et de transmettre des images en temps réel depuis les zones de combat et de suivre les mouvements terroristes menaçants. Il peut aussi surveiller les installations et matériaux nucléaires. Hélios 2B est conçu pour appuyer les forces françaises au combat en Afghanistan, les officiers de la FINUL au Liban et, selon les sources militaires françaises, le suivi des événements en Iran ainsi.


Nos sources militaires ont aperçu le chef de la Direction française du renseignement militaire (DRM), le général Benoit Boujis, le mardi 15 décembre alors qu’il regardait les grues géantes égyptienne soulever des plaques de fer blindées de 18 mètres de long et 50 cm d’épaisseur et les enfouir dans la terre le long de la frontière de Philadelphie qui sépare la bande de Gaza du Sinaï égyptien.

Les officiers français travaillent aux côtés des Américains et des Égyptiens sur la construction de Iron Blind, une barrière perpendiculaire de fer blindé, qui se classe comme le projet militaire le plus ambitieux jamais entrepris pour entraver la réalisation des tunnels de contrebande d’armes pour une organisation terroriste.

Il est géré à partir d’un siège spécial qui se trouve à l’ambassade américaine au Caire avec des officiers américains et français stationnés à son commandement avancé dans la ville du nord du Sinaï d’El Arish.

Le Général Boujis a été appelé au siège du Caire avant de diriger le site des officiers américains, égyptiens et français supervisant les travaux, ce qui implique également l’insertion de capteurs entre les plaques pour alerter les forces de sécurité de tentatives de manipulation sur elles. Des instruments laser sont utilisés pour les placer avec une précision maximale.

Nos sources militaires indique par ailleurs que d’ici jeudi, 17 décembre les plaques auront été creusées le long de la section de 5.4 km des 14 km de la route- frontière Philadelphi. Les tacticiens de renseignement américains et français voit Iron Blindcomme une expérience novatrice qui, si elle réussit à bloquer le « trafic d’armes du Hamas palestinien » sous la frontière égypto-palestinienne, mais pourrait être reporté sur d’autres théâtres de guerre pour déjouer la contrebande de matériel de guerre aux mains de terroristes.

http://www.debka.com/headline.php?h...


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil