Netanyahou à Prasquier : Israël apprecie la fermeté française face a l’iran.

CrIF Conseil Représentatif des Institutions Juives de France

jeudi 12 novembre 2009, par Desinfos

Richard Prasquier a été reçu par Benjamin Netanyahou avant la visite de ce dernier à l’Elysée, où il a longuement rencontré Nicolas Sarkozy. Le Premier ministre israélien a indiqué au président du CRIF qu’il avait été stupéfait en apprenant la déclaration de Bernard Kouchner suivant laquelle il n’y avait pas de partenaire pour la paix en Israël.


Le chef du gouvernement israélien a indiqué qu’aucun gouvernement israélien jusqu’à maintenant n’a freiné, plus que le sien, les constructions sur la rive occidentale. A aucun moment du passé, cet état de fait n’avait empêché la poursuite des négociations avec l’Autorité palestinienne, a-t’il estimé.
Le Premier ministre israélien s’est déclaré surpris de ce que ces efforts réels de son pays ne soient pas pris en compte de façon plus objective par les commentateurs.

Benjamin Netanyahou a par ailleurs fortement insisté sur le caractère biaisé du rapport Goldstone, alors que, comme le déclarait le colonel britannique Kemp dans son audition devant le Conseil des Nations Unies, aucun pays n’avait jamais pris autant de précautions qu’Israël pour réduire le nombre de victimes civiles au cours de son opération contre le Hamas à Gaza.

Benjamin Netanyahou s’est félicité de la fermeté de la position française sur l’Iran. Le président du CRIF a fait part au Premier ministre israélien des développements récents de la situation en France et en Europe en ce qui concerne les tentatives de boycott d’Israël. Il l’a assuré de la profonde sensibilité de la communauté juive de France vis-à-vis d’Israël et de son combat contre les déformations que subissait l’image d’Israël aux dépens de la vérité des faits.


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil