Une lettre envoyée par Guilad Shalit peu de temps après son enlèvement a été dévoilée

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

mercredi 9 septembre 2009, par Desinfos

/ Amos Harel et Avi Issacharof – Haaretz
« Ma santé se détériore de jour en jour. C’est surtout dur moralement et je suis très déprimé… J’attends que ce cauchemar insupportable dans lequel je suis se termine ». Ce sont les mots de Guilad Shalit dans la première lettre qu’il a écrite en détention, il y a près de trois ans. Le texte de cette lettre a été publié hier pour la première fois.


Elle ne fournit aucune nouvelle information quant à l’état de santé du soldat enlevé de même qu’elle ne témoigne d’aucune avancée dans les négociations qui se déroulent actuellement sur sa libération. Le contenu de la lettre, et notamment l’appel aux dirigeants israéliens, qui ont eu le temps de changer depuis, à agir vite pour obtenir sa libération, témoigne cependant de la détresse dans laquelle se trouve depuis si longtemps le soldat.

Guilad Shalit a écrit cette lettre deux ou trois mois après son enlèvement par le Hamas et deux autres organisations palestiniennes, le 25 juin 2006. Elle a été remise à ses parents, Noam et Aviva, en septembre de la même année. Par la suite ont été remise deux autres lettres de Guilad ainsi qu’une cassette audio dans laquelle il demande que l’on agisse pour obtenir sa libération. Les arabismes contenus dans la lettre publiée hier, ainsi que dans la cassette, montrent que le texte lui a été dicté par ses ravisseurs.

De nouveaux appels d’offres publiés pour la construction de quatre cents logements dans le quartier de Pisgat Zéev à Jérusalem-est / Akiva Eldar – Haaretz

Trois jours après que le gouvernement américain ait condamné la décision du Premier ministre Netanyahu d’autoriser la construction de plusieurs centaines de nouveaux logements dans les colonies, la Direction des Terres d’Israël a publié des appels d’offre pour la construction de 486 logements dans le quartier de Pisgat Zéev, situé à Jérusalem-est, au delà de la « ligne verte ».

Les nouveaux bâtiments jouxteront à la ligne qui délimite, à l’est, le territoire municipal de Jérusalem, ce qui réduira la distance entre les dernières maisons du quartier et les villages arabes attenants. L’appel d’offres concerne un terrain d’une superficie totale de 13,8 hectares.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil