Un ex-chef du Mossad : l’attaque de Rantisi est un sévère coup porté au Hamas

Jerusalem Post

dimanche 18 avril 2004

« Ce qui est arrivé aujourd’hui est un coup du service de renseignement du plus haut niveau » a dit Yatom à Kol Israël.


L’ancien chef du Mossa, le député travailliste Danny Yatom a dit que l’élimination d’Aziz Rantisi Abdel était un autre coup sévère porté au Hamas après la mort de Shiekh Ahmed Yassin.

« La force du Hamas réside dans sa ligne de dirigeants, c’est ce qu’Israël vise. Nous n’avons aucun autre choix, que de nous battre à mort avec un groupe comme le Hamas, qui recherche la destruction d’Israël, » a dit Yatom.

Se référant au chef du Hamas Khaled Mashal, qui est de facto le dirigeant du groupe terroriste Islamique et qui a reçu un sanctuaire à Damas, Yatom a déclaré que Mashal « est l’homme numéro un dans la hierarchie du Hamas. » Yatom était le chef du Mossad pendant l’élimination ciblée ratée en 1997 de Mashaal à Amman, la Jordanie, qui avait été amené à la capture de deux agents du Mossad ce qui avait entraîné la libération de Yassin d’une prison israélienne.

« Même quand nous avons essayé de le tuer en Jordanie, il était leur chef supérieur. Je soupçonne que la direction du Hamas continuera à fonctionner depuis Damas. Les chefs du Hamas se cachent et passent plus de temps à essayert de découvrir qui sont les agents israéliens dans leurs rangs, que d’essayer d’effectuer des attaques, » a dit Yatom, ajoutant, « Mashaal est l’homme numéro un du Hamas. Il était toujours au sommet de notre liste. Il reste dans la liste. »

« Ce qui est arrivé aujourd’hui est un coup du service de renseignement du plus haut, niveau » a dit Yatom à Kol Israël.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil