Liberman propose : Une clôture traversera Rajar dont la partie nord sera libanaise

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

mercredi 5 août 2009, par Desinfos

/ Barak Ravid – Haaretz
Le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Liberman, a l’intention de proposer dans les prochaines semaines au cabinet restreint de sécurité un nouveau plan pour résoudre le problème du village de Rajah, à cheval sur la frontière libanaise. Contrairement aux propositions précédentes faites depuis la fin de la deuxième guerre du Liban, qui n’étaient que des solutions provisoires, M. Lieberman suggère une solution permanente dans le cadre de laquelle une clôture sera érigée au milieu du village, le long du tracé de la frontière internationale.


Selon un responsable politique, le plan prévoit que les habitants de la partie nord qui le souhaitent puissent s’installer dans la partie sud située en territoire israélien, tandis que ceux qui resteront dans la partie nord deviendront citoyens libanais.

Jusqu’ici, la principale solution qui avait été débattue était celle proposée par le commandant de la FINUL, le général Claudio Graziano. Sous le gouvernement Olmert, Israël avait mené des négociations avec l’ONU sur la base de cette proposition. Le « modèle Graziano » consiste en une solution provisoire selon laquelle Tsahal n’opérera pas dans la partie nord du village, la FINUL assurant la sécurité dans le village et au nord de celui-ci en empêchant l’accès de citoyens libanais au village. Dans le même temps propose le général Graziano, les habitants de la partie nord continueront à être citoyens israéliens et à bénéficier des services de santé, d’éducation et d’hygiène israéliens. Ils pourront également voter aux élections israéliennes.

Le « modèle Liberman » propose une solution permanente complètement différente et dont les conséquences sont bien plus dures pour les habitants de la partie nord du village. Liberman estime que la solution proposée par le général Graziano comporte de nombreux points faibles sur le plan de la sécurité et propose une sorte de Jugement de Salomon : au centre, du village, sur le tracé de la frontière internationale, sera érigée une clôture et la partie nord du village, ainsi que ses habitants, n’appartiendront plus, de fait, à l’Etat d’Israël.

Ce plan a été élaboré par Avigdor Liberman à la demande du Premier ministre Netanyahu qui a confié au ministère des Affaires étrangères la rédaction d’un rapport sur Rajar et les Fermes de Shabaa ainsi que sur une éventuelle reprise des travaux de la commission d’armistice. On ignore encore quelle est la position de Netanyahu vis-à-vis de cette nouvelle proposition de Liberman, que ce dernier doit présenter au cabinet restreint de sécurité dans les prochaines semaines.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil