Les Etats-Unis ont protesté auprès de l’ambassadeur d’Israël suite à l’expulsion des Palestiniens à Sheikh Jarrah

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

mercredi 5 août 2009, par Desinfos

/ Barak Ravid – Haaretz
Pour la deuxième fois en deux semaines le gouvernement Obama a adressé à Israël une protestation diplomatique concernant Jérusalem-est. L’ambassadeur d’Israël à Washington, Michaël Oren, a été convoqué avant-hier au Département d’Etat où on lui a signifié que l’expulsion des deux familles palestiniennes de leur maison du quartier de Sheikh Jarrah était une « provocation » contraire à l’esprit des engagements pris par Israël dans le cadre de la Feuille de route.


Jeffrey Feltman, sous-secrétaire d’Etat chargé du Proche-Orient, a exprimé à Oren sa vive réprobation suite à l’expulsion. M. Oren a quant à lui précisé que les maisons évacuées appartenaient déjà à des Juifs avant la création de l’Etat d’Israël.

Quelques heures auparavant, l’ambassadeur d’Israël en Suède, Benny Dagan, a lui aussi été convoqué au ministère des Affaires étrangères où les hauts fonctionnaires du ministère ont affirmé ne pas comprendre « le moment choisi pour l’expulsion. C’est extrêmement décevant et nous n’acceptons pas les justifications juridiques avancées ». M. Dagan a déclaré qu’Israël était « très frustré de l’attitude de la Suède concernant le Proche-Orient. Les Arabes campent sur leurs positions et l’Union européenne n’est d’aucune aide ». Les responsables suédois ont rejeté ces propos : « Il n’existe aucune différence entre Washington et nous à ce sujet et vous le savez parfaitement ».

En réaction à la protestation suédoise, le directeur-général adjoint du ministère des Affaires étrangères, Rafi Barak, a convoqué l’ambassadeur de Suède et lui a fait savoir que les critiques à l’encontre d’Israël qu’a fait entendre la Suède depuis le début de sa présidence de l’Union européenne sont exagérées.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil