Ce que révèle l’affaire Fofana

La chronique d’Alexandre Adler | Le Figaro

dimanche 2 août 2009, par Desinfos

Dans le verdict du procès Fofana, tout est en apparence normal. Normale d’abord, la peine très lourde infligée au coupable principal, l’assassin tortionnaire Fofana qui aurait peut-être pu être condamné plus lourdement encore si l’on avait tenu compte de ses déclarations idéologiques antisémites au tribunal, de sa tentative de lancer de chaussures « à l’irakienne », de ses tentatives d’intimidation dans le prétoire sur le seul accusé qui exprimait des remords et s’était dissocié de l’enlèvement et des tortures d’Ilan Halimi dès la fin de la première semaine. Mais la sévérité relative du verdict - vingt-deux ans de peine de sûreté - ne laisse aucune place à la critique.


Voir en ligne : Lire la suite de l’article directement sur lefigaro.fr


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil