Les manifestants anti-Sharon font leur pub au point de presse du Quai d’Orsay ...

mardi 23 mars 2004


http://www.diplomatie.gouv.fr/actu/article.asp?art=41090
Questions régionales
> {{Proche-Orient}} > {{Dernières déclarations / Porte-parole du Quai d'Orsay}}<br />

Proche-Orient / Assassinat de Cheikh Yassine



Réponses du porte-parole aux questions du point de presse
(Paris, le 23 mars 2004)


(Concernant l’attaque hier contre le Cheikh Yassine, le dirigeant spirituel du Hamas, on dit maintenant que M. Sharon a les mains libres pour faire ce qu’il veut au Moyen orient, qu’il peut attaquer toutes les cibles comme il l’entend et que personne ne peut l’arrêter. Les Américains ne font rien pour le ralentir et les protestations des Européens le laisse indifférent.
D’après vous, quelle est la suite logique des événements maintenant au Moyen Orient, la feuille de route serait-elle morte après les événements d’hier ?)

Non, on ne peut pas dire que la feuille de route est morte, elle reste l’unique document agréé par les parties, agréé par l’ensemble des membres de la communauté internationale. Il faut donc, tout au contraire, faire tous les efforts possibles pour la relancer. Je comprends qu’il y a eu hier, au Caire, une réunion du Quartet. Il faut que tous soient mobilisés et c’est le sens de tout ce que nous disons, et pas seulement nous, les Français, pas seulement nous les Européens. Lorsque vous regardez l’ensemble des réactions hier, vous voyez qu’il y a le sentiment qu’effectivement il faut, à un moment où la tension s’accroît dangereusement au Proche Orient, il faut vraiment que l’ensemble des parties fassent preuve de retenue pour éviter une nouvelle escalade de la violence -c’est ce que nous redisons de manière répétée et avec constance et insistance-, et de plus, il faut que les parties relancent effectivement l’application de la feuille de route. Il n’y a pas d’alternative.

(Mais, la réaction a été unanime sauf chez ceux qui peuvent avoir une vraie influence sur le comportement israélien. Ne regrettez-vous pas les déclarations ambiguës de l’administration américaine ?)

Tout ceci fait l’objet d’une série de consultations. Il y a eu cette réunion du Quartet hier soir au Caire, il y a des consultations à différents niveaux, y compris à New York. Je crois qu’il faut que tous les efforts soient mis en œuvre pour avancer.

(Vu la condamnation de la France concernant l’acte d’hier, la visite de M. Sharon est-elle toujours à l’ordre du jour ?)

C’est une question déjà posée hier au point de presse. Il n’y a pas d’éléments nouveaux qui me permette de vous donner davantage d’informations sur le projet de visite de M. Sharon à Paris.

(Mais d’après les rumeurs de presse, il serait là incessamment, au début du mois d’avril ?)

Ce sont des rumeurs de presse, je n’ai pas d’information qui me permette de compléter votre information sur ce sujet.

(Vu la condamnation de la France concernant l'acte d'hier, la visite de M. Sharon est-elle toujours à l'ordre du jour ?)
 
C'est une question déjà posée hier au point de presse. Il n'y a pas d'éléments nouveaux qui me permette de vous donner davantage d'informations sur le projet de visite de M. Sharon à Paris.
 
(Mais d'après les rumeurs de presse, il serait là incessamment, au début du mois d'avril ?)
 
Ce sont des rumeurs de presse, je n'ai pas d'information qui me permette de compléter votre information sur ce sujet.
 
(Savez-vous que des manifestations vont se dérouler près de votre immeuble contre la visite de M. Sharon ?)
 
Non, j'imagine que cela relève du ministère de l'Intérieur . Je n'ai pas eu d'information à cet égard
.




Déclaration du porte-parole du Quai d’Orsay
(Paris, le 22 mars 2004)


La France condamne l’action conduite contre Cheikh Yassine comme elle a toujours condamné le principe de toute exécution extra-judiciaire, contraire au droit international. Cette attaque comporte des risques très graves de relance de la tension dans l’ensemble de la région. La violence ne peut être une solution.

La France marque son extrême préoccupation devant le risque d’une nouvelle dégradation de la situation et appelle toutes les parties à la retenue face à ce nouveau coup porté aux efforts récents pour une reprise du processus politique.

(Au-delà de la condamnation de ce matin, la France compte-t-elle protester l’assassinat de Cheikh Yassine auprès d’Israël, ou y aura-t-il une démarche au niveau européen après la réunion de Bruxelles de lundi ?)

Comme vous le savez, la réunion des ministres des affaires étrangères est en cours à Bruxelles. Je n’ai donc rien de plus à ajouter à notre déclaration de ce matin.

(L’assassinat de cheikh Yassine remet-il en cause la visite du Premier ministre israélien Ariel Sharon, envisagée pour avril d’après l’ambassadeur d’Israël à Paris ?)

Je n’ai pas d’information supplémentaire sur cette visite dont la date reste à confirmer.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil