Verdict du procès des assassins d’Ilan Halimi : la réaction du CRIF

CRIF Conseil Représentatif des Institutions Juives de France

dimanche 12 juillet 2009, par Desinfos

Le CRIF prend acte du verdict prononcé par un jury populaire souverain à l’issue du procès des assassins d’Ilan Halimi.
Le CRIF avait signalé que les réquisitions de l’avocat général à l’encontre de certains des inculpés lui semblaient trop clémentes au regard de la gravité de leur rôle dans ce drame. De plus, le CRIF constate que le verdict est - pour nombre d’entre eux - en dessous des peines requises.


Le CRIF tient avant tout à exprimer à la famille d’Ilan Halimi sa solidarité affectueuse après le drame qu’elle a vécu et les deux mois d’épreuve supplémentaire qu’elle vient de subir, et de façon générale le silence et la solitude qui lui ont été imposés à plusieurs reprises au cours de ces trois dernières années.

Cette tragédie a été aggravée par le huis-clos qui a entouré ce procès et qui lui a retiré la valeur exemplaire et pédagogique qu’il aurait dû avoir.

Au-delà de l’horreur face aux comportements pervers, il s’agit d’obéissance à la loi des bandes, d’avidité matérielle, de perte de repères moraux, de lâcheté et d’antisémitisme.

Des dizaines d’individus dont certains sont d’ores et déjà libres ont été les complices de ce crime. Plus encore en sont aujourd’hui les commentateurs admiratifs !

Le CRIF est inquiet, comme l’est la communauté juive de France. Le CRIF espère que, s’il y a appel, la législation permettra à ce nouveau procès d’être public, l’excuse de minorité étant clairement inadaptée.


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil