Israël souhaite participer à une mission de l’OTAN en Méditerranée

Haaretz - adaptation en français « Le portail des sous-marins »

lundi 6 juillet 2009, par Desinfos

Israël va prochainement demander à être autorisée à participer à une opération de l’OTAN en Méditerranée destinée à prévenir le passage de terroristes et d’armes de destruction massive, ainsi qu’à améliorer la sécurité de la navigation commerciale dans la région. Le gouvernement israélien a approuvé mercredi dernier la recommandation de l’armée et de la marine pour rejoindre l’opération — baptisée Active Endeavour. Israël ne fait pas partie de l’Alliance Atlantique ; cependant, d’autres pays non-membres participent déjà à l’opération, comme la Russie et l’Ukraine.


Si cette demande est approuvée, des navires de la marine israélienne pourraient participer à l’opération d’ici quelques mois. Une solution serait trouvée pour éviter aux navires israéliens d’approcher les côtes des pays arabes, en particulier ceux avec lesquels Israël n’a pas de relations diplomatiques — comme la Syrie, le Liban et certains pays d’Afrique du Nord.

L’objectif est qu’un patrouilleur israélien participe occasionnellement aux opérations d’un mois d’Active Endeavour, qui dure depuis 2001. Israël n’aurait pas besoin de préparations importantes pour participer à l’opération de l’OTAN et sa délégation se concentrerait sur les procédures de contrôle et de surveillance, ainsi que la coordination de la terminologie des communications.

Des sources militaires considèrent que participer à cette opération est important à la fois pour le renforcements des relations d’Israël avec l’OTAN, et pour son image — puisqu’Israël est souvent accusée d’agression en maintenant le siège de Gaza par la mer.

Actuellement, un officier de la marine israélienne est affecté au quartier-général de l’OTAN à Naples (Italie).

L’armée israélienne étudie sa participation à Active Endeavour depuis plus d’un an, et elle a été récemment approuvée par le chef d’état-major, Gabi Ashkenazi. De plus, toutes les objections légales, tenant principalement aux assurances et à la chaine de commandement, ont été récemment rejetées.

L’OTAN a lancé en octobre 2001 l’opération Active Endeavour à la suite des attaques du 11 septembre. Dans de rares cas, le personnel de l’OTAN aborde et douille les navires lorsque les renseignements laissent supposer des activités terroristes ou du trafic d’armes.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil