Incendie criminel contre une école juive à Montréal

mardi 6 avril 2004


Un incendie d’origine criminelle a détruit dans la nuit de dimanche à lundi la bibliothèque de l’école primaire juive United Talmud Torah à Montréal : pour la police « il s’agit »crime à caractère haineux » et antisémite qui semble être revendiqué par une organisation inconnue.

Dans la nuit de dimanche à lundi, peu après deux heures, les fenêtres de la bibliothèque de l’école primaire ont été fracassées et un incendie y a été allumé. Un texte de deux pages revendiquant le geste était collé sur l’une des façades de l’école à l’arrivée des pompiers et des policiers.

Cette note, écrite apparemment en français, et qui est au centre de l’enquête, laisse croire aux policiers qu’il s’agit d’un « crime à caractère haineux », a précisé lundi Yves Surprenant, du service de police de Montréal. « Il y a des communiqués qui ont été apposés et on revendique au nom d’une organisation », a-t-il ajouté, sans fournir de détails sur la note.

Selon la chaîne de télévision TVA du Québec, la note dénonce les récentes attaques israéliennes contre les Palestiniens, dont l’élimination du fondateur du Hamas, cheikh Ahmed Yassin.

La chaîne CTV a pour sa part cité un extrait de la note : « Notre but était seulement de donner l’alerte sans causer de morts (...) mais ceci n’est qu’un début. Si vos crimes continuent au Moyen-Orient, nos attaques continueront. »

L’incendie perpétré à la veille de la Pâque juive a provoqué lundi une vague de dénonciation unanime : la communauté juive, profondément choquée par le crime antisémite dirigée contre elle, a été spontanément épaulée par les autorités québécoises.

Les policiers ont promis une surveillance accrue autour des lieux de culte et d’enseignement. « Je veux assurer la communauté juive qu’aucun effort ne sera ménagé pour arrêter les coupables et, surtout, pour prévenir d’autres incidents », a indiqué le maire de Montréal,


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil