Trans. : Lettre Ouverte au President Sarkozy

par le Pasteur Gťrald FRUHINSHOLZ

dimanche 31 mai 2009, par Desinfos

Monsieur le Prťsident, Nous sommes franÁais et revenons d’IsraŽl oý nous vivons, mon ťpouse et moi-mÍme, ŗ Jťrusalem, en travaillant dans une organisation caritative. Nous sentons dans ce pays une joie de vivre malgrť le grave problŤme de sťcuritť et l’ťtat de guerre continu que cette nation connait depuis sa crťation. Le terrorisme est ŗ la porte et IsraŽl est toujours prÍt ŗ faire la paix avec ses voisins... mais pas au dťtriment de sa sťcuritť. Chacun sait que les ennemis d’IsraŽl et notamment l’Islam radical n’aspirent qu’ŗ une chose, sa disparition pure et simple.


L’Europe et la France n’ont-elles pas int√©r√™t √† prot√©ger du terrorisme et de l’opprobre g√©n√©rale cette seule d√©mocratie existante au Moyen-Orient ? Nous savons combien notre Europe a √©t√© construite et √©difi√©e durant des si√®cles sur de vraies valeurs dues √† la culture jud√©o-chr√©tienne et combien le monde juif a √©t√© et demeure pour l’humanit√© une source de b√©n√©diction sans √©gale.

Pourquoi serions-nous assez fous pour laisser s’installer dans notre pays un √©tat d’esprit d√©let√®re anti-juif ou anti-Isra√ęl, nous rappelant l’√©tat d’esprit d’avant guerre, d√®s 1933 ?... Pr√®s de 70 ans apr√®s la Shoah, il semble que l’Europe n’ait plus de probl√®me √† laisser grandir en son sein un antis√©mitisme s’affichant √† pr√©sent publiquement.

« Une liste anti-sioniste » d’un candidat fran√ßais aux √©lections europ√©ennes : Voil√† ce que nous voyons √† notre porte, √† Paris m√™me. Non seulement l’Europe laisse se produire √† Gen√®ve, lors de Durban II, un spectaculaire noyautage de l’expression des droits de l’homme, en permettant √† des dictatures reconnues d’√™tre √† la t√™te d’instances d√©mocratiques et √† un homme tel que le chef de l’Iran de d√©verser sa haine d’Isra√ęl, mais elle permet √† des d√©put√©s d’√™tre ouvertement antis√©mites.

Quel est le choix de la France dans ce contexte ? Il y a des lois √©tablies dans notre pays contre cet esprit morbide de racisme et d’antis√©mitisme, mais voil√† le constat :

Monsieur le Pr√©sident, quelles sont les valeurs que nous transmettons √† nos enfants ? Est-ce bien cela une d√©mocratie √† pr√©sent ?... Elle permet d’accepter tout et le pire sous pr√©texte de tol√©rance ?

La Bible dit ceci : « Malheur √† ceux qui appellent le mal bien et le bien mal, qui changent les t√©n√®bres en lumi√®re et la lumi√®re en t√©n√®bres » (Esa√Įe 5 :20). L’Europe a √©t√© fond√©e sur les bases de la Bible dont le peuple juif a √©t√© le d√©positaire. Aujourd’hui la haine d’Isra√ęl et du peuple juif reprend forme, nous rappelant trop d’√©v√©nements gravissimes. Sommes-nous insens√©s pour ne pas comprendre les le√ßons de l’Histoire ?

Nous croyons en vous, Monsieur le Pr√©sident, et avons vot√© pour vous. Nous savons que vous √™tes un ami d’Isra√ęl. Nous avons cependant √©t√© attrist√©s et m√™me choqu√©s de voir le Quai d’Orsay prendre position contre les d√©clarations des autorit√©s isra√©liennes, lors du Jour de J√©rusalem - le Premier Ministre Binyamin Netanyahu et le Pr√©sident Shimon P√©r√®s, proclamant avec le peuple isra√©lien : « J√©rusalem est la capitale d’Isra√ęl. Elle l’a toujours √©t√©, le restera pour toujours et ne sera jamais divis√©e ». Comme l’a pr√©cis√© le pr√©sident, « J√©rusalem n’a jamais √©t√© la capitale d’aucun autre Etat ». Pourquoi le serait-elle pour des gens qui n’ont aucuneme nt le d√©sir de reconna√ģtre un Etat juif ?...

S’opposer aussi clairement √† l’aspiration sinc√®re d’un peuple aussi d√©mocratique que l’est Isra√ęl, n’est-ce pas, Monsieur le Pr√©sident, faire alliance avec ces forces obscures se disant « antisionistes » et permettre au bout du compte √† ce que l’Europe connaisse √† nouveau ce qu’elle a v√©cu au 20e si√®cle avec le Nazisme - un r√©gime anti-d√©mocratique et dictatorial anim√© par la haine d’Isra√ęl et des Juifs ?...

Vous remerciant de votre √©coute que je crois vraie, recevez Monsieur le Pr√©sident, l’expression de nos salutations sinc√®res et respectueuses,


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil