Fofana récuse deux avocats

(belga/th)

jeudi 21 mai 2009, par Desinfos

Le chef du « gang des barbares », Youssouf Fofana, jugé à huis clos Paris pour le rapt et l’assassinat du jeune juif Ilan Halimi en 2006, a récusé deux de ses avocats, dont Me Isabelle Coutant Peyre à propos de laquelle il aurait évoqué une origine juive supposée, a indiqué mercredi une source proche du dossier.


« C’Ă©tait prĂ©visible pendant l’instruction »

« Il m’a rĂ©cusĂ©e. Je lui ai posĂ© une question totalement anodine et ça lui a posĂ© un problĂšme », a expliquĂ© Me Coutant Peyre, prĂ©cisant que les deux autres avocats —dont Me Emmanuel Ludot— pourraient ĂȘtre Ă©galement rĂ©cusĂ©s mercredi. « C’Ă©tait prĂ©visible pendant l’instruction, ça a toujours Ă©tĂ© comme ça », a ajoutĂ© l’avocate. Elle a soulignĂ© que d’autres avocats connaissaient le dossier et Ă©taient prĂȘts Ă  prendre le relais.

Pendant l’enquĂȘte, Fofana, coutumier des outrances et des provocations, avaient dĂ©jĂ  usĂ© plus d’une trentaine d’avocats. Mardi Ă  l’audience il se serait publiquement interrogĂ© sur une Ă©ventuelle origine juive de Me Coutant Peyre aprĂšs avoir critiquĂ© une question qu’elle posait Ă  un tĂ©moin, selon une source proche du dossier.

Carlos, Saddam Hussein,... et Fofana

Me Coutant-Peyre est l’Ă©pouse du terroriste vĂ©nĂ©zuĂ©lien Carlos dont elle Ă©tait l’avocate. Elle a assurĂ© la dĂ©fense, entre autres, de membres du Front Populaire de LibĂ©ration de la Palestine (FPLP) ou du groupe d’extrĂȘme gauche Action directe. Me Emmanuel Ludot a lui assurĂ© la dĂ©fense de l’ex-dictateur irakien, Saddam Hussein.

Ilan Halimi, un vendeur de tĂ©lĂ©phones portables de 23 ans, est tombĂ© le 20 janvier 2006 Ă  Paris dans un guet-apens tendu par un groupe qui s’est surnommĂ© « les barbares », dans le but d’obtenir une forte rançon —qui n’a jamais Ă©tĂ© versĂ©e— en Ă©change de sa libĂ©ration. Il avait Ă©tĂ© sĂ©duit par une jeune femme chargĂ©e d’« appĂąter » des hommes prĂ©sumĂ©s riches « parce que juifs ».

Vingt-quatre jours plus tard, il Ă©tait retrouvĂ© agonisant au bord d’une voie ferrĂ©e. Nu, bĂąillonnĂ©, le corps recouvert de brĂ»lures, il est mort pendant son transfert Ă  l’hĂŽpital. Son assassin prĂ©sumĂ© Youssouf Fofana, d’origine ivoirienne, est jugĂ© Ă  huis clos depuis le 29 avril, avec 26 coaccusĂ©s.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil