La communauté juive boycotte une rencontre avec la Commission européenne

Romandie News

mardi 12 mai 2009, par Desinfos

Les responsables européens de la communauté juive ont boycotté une réunion organisée lundi par la Commission européenne qui se voulait pourtant trčs oecuménique, dénonçant la participation de personnalités proches de l’extrémisme musulman.


« Nous considĂ©rons inappropriĂ© que des organisations comme la FĂ©dĂ©ration des organisations islamiques d’Europe ou des individus qui, par le passĂ©, ont fait ou soutenu des dĂ©clarations antisĂ©mites et clairement liĂ©s Ă  des mouvements islamiques radicaux comme les Frères musulmans soient prĂ©sents Ă  de telles rĂ©unions », a indiquĂ© le rabbin Aba Dunner, directeur exĂ©cutif de la ConfĂ©rence europĂ©enne des rabbins, dans un communiquĂ©.

La ConfĂ©rence, soutenue par le Congrès juif mondial, « regrette que les institutions europĂ©ennes aient choisi de recevoir des extrĂ©mistes qui ne reprĂ©sentent pas la majoritĂ© des citoyens musulmans d’Europe qui sont pour le dialogue et les valeurs dĂ©mocratiques de l’Union europĂ©enne », ajoute le texte.

Philip Carmel, porte-parole de la ConfĂ©rence, a prĂ©cisĂ© que les responsables juifs absents - notamment les grands rabbins de France Gilles Bernheim, de Bruxelles Albert Guigui et de Madrid Moshe Bendahan - entendaient protester contre la prĂ©sence de Chakib Benmakhlouf, prĂ©sident de la FĂ©dĂ©ration des organisations islamiques d’Europe, rĂ©putĂ©e proche des Frères musulmans, et de l’intellectuel controversĂ© Tariq Ramadan.

Le prĂ©sident de la Commission JosĂ© Manuel Barroso comme le prĂ©sident du Parlement europĂ©en Hans-Gert Pöttering ont dĂ©plorĂ© leur absence lors de la confĂ©rence de presse finale clĂ´turant la rencontre, estimant que l’heure devait ĂŞtre Ă  « l’unitĂ© » et au « dialogue », « pas Ă  l’isolement ».

Tariq Ramadan a, lui, assurĂ© que « d’un point de vue musulman, l’antisĂ©mitisme, comme l’islamophobie, est inacceptable ». « L’antisĂ©mitisme est par dĂ©finition anti-islamique », a-t-il affirmĂ©.

M. Barroso a soulignĂ© que le seul reprĂ©sentant juif Ă  la rĂ©union, Levi Matusof, avait fourni « une contribution très importante », mĂŞme si M. Carmel a estimĂ© qu’il ne « reprĂ©sentait personne ».

M. Barroso a aussi soulignĂ© que les participants Ă©taient d’accord sur la nĂ©cessitĂ© de ne pas cĂ©der « Ă  l’extrĂ©misme, la xĂ©nophobie, l’islamophobie, l’antisĂ©mitisme ou l’ultranationalisme » en cette pĂ©riode de crise.

InterrogĂ©, M. Matusov a indiquĂ© qu’il ne connaissait pas Ă  l’avance la liste des participants et qu’il Ă©tait venu surtout pour dialoguer avec les institutions europĂ©ennes - pas avec les autres confessions.

C’est la première fois que la communautĂ© juive boycotte la grande rĂ©union annuelle organisĂ© depuis 5 ans par la Commission avec les religions monothĂ©istes.

A moins d’un mois des Ă©lections europĂ©ennes, MM. Barroso et Pöttering, membres du Parti populaire europĂ©en (PPE, conservateurs) avaient fait de la crise le thème central, et ont insistĂ© devant la presse sur l’importance des « valeurs » et de la « justice sociale »


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil