Italie Ė Le Prťsident du Senat lie l’antisťmitisme ŗ l’antisionisme (07-11-2008)

mercredi 6 mai 2009, par Desinfos

Le Prťsident du Senat, Renato Schifani, a dťclarť qu’il y avait trop de voix ambigŁes parmi les intellectuels et les medias, sur la lťgitimitť de l’existence de l’Etat d’IsraŽl« . Mr. Schifani a trouvť l’occasion de renouveler son soutien ŗ IsraŽl lors de l’inauguration d’une exposition photographique intitulťe : »IsraŽl - 60 Ans", tenue ŗ la BibliothŤque du Senat ŗ la Piazza Del Minerva.


Lors d’une r√©cente visite √† Auschwitz, Mr. Schifani avait d√©clar√© : « Nous sommes tous Isra√©liens ». Il a dit que derri√®re l’antisionisme, qui argumente contre la cr√©ation de l’Etat d’Isra√ęl, il y a des germes d’antis√©mitisme, le m√™me antis√©mitisme qui a donn√© naissance aux camps de concentration.

« Certains », a-t-il dit, « se r√©f√©rent √† mes paroles comme √† une confusion superflue entre le peuple juif qui a subi l’Holocauste et l’Etat d’Isra√ęl ». « Mais mon intention √©tait de lier les deux extr√©mit√©s du fil de cette terrible histoire, tout en d√©non√ßant la tendance d’antis√©mitisme qui frappe encore certaines soci√©t√©s Europ√©ennes, heureusement peu nombreuses, se cachant derri√®re le masque de l’antisionisme ».

Mr Schifani a clarifi√© : « L’antisionisme ne s’applique pas √† ceux qui critiquent certains aspects de la politique Isra√©lienne mais √† la non-reconnaissance du droit d’existence d’Isra√ęl. »

Appr√©ciant le fait que « la grande majorit√© des forces politiques sont en accord sur la solidarit√© apporte sur une grande √©chelle √† Isra√ęl », il a poursuivi en disant que « la d√©cision de rejeter toute forme de violence et d’extr√©misme et d’ouvrir un dialogue le plus ouvert possible ainsi que d’autres n√©gociations diplomatiques est primordiale pour terminer le chapitre douloureux du conflit Isra√©lo-palestinien. »


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil