Le Parlement Européen a adopté le rapport de Godelieve Quisthoudt-Rowohl (Allemagne, PPE-DE) qui recommande la conclusion de l’accord de coopération scientifique et technique entre l’Union européenne et l’Etat d’Israël.

jeudi 1er avril 2004


Un amendement déposé par le groupe des Verts/ALE demandant au Conseil de ne pas conclure l’accord a été rejeté par 56 voix pour, 358 voix contre et 14 abstentions.

La rapporteure avait précisé qu’elle soutenait l’accord en dépit de la situation politique délicate.

Elle estime en effet que les décisions politiques ne doivent pas être prises dans le cadre de la politique de la recherche, mais dans celui d’accords et d’orientations politiques globales. Israël participe au Sixième programme-cadre en tant que partenaire avec les mêmes droits et obligations que les Etats membres de l’UE.

La seule différence est la participation au Comité de recherche scientifique et technique (CREST) où Israël n’a qu’un statut d’observateur.

Pendant les quatre années entre 2003 et 2006, la contribution financière d’Israël au Sixième programme-cadre devrait s’élever à 191,9 millions d’euros. La contribution de l’Union Européenne à ce même programme est de 16,3 milliards.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil