Ahmadinejad ŕ son retour de Genčve : L’idole du sionisme créée par l’Occident doit ętre brisée pour que l’humanité soit sauvée

MEMRI Middle East Media Research Institute

mercredi 29 avril 2009, par Desinfos

D’aprčs certains rapports parus dans les pays occidentaux, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad aurait adouci le discours prononcé ŕ la conférence du Darfour les 22-24 avril 2009 ŕ Genčve, en raison des critiques publiques. Toutefois, ŕ son retour en Iran, il a monté le ton contre l’Occident et Israël.


Dans un discours donnĂ© le 23 avril 2009 Ă  Eslamshahr, Ă  proximitĂ© de TĂ©hĂ©ran, Ahmadinejad a dĂ©clarĂ© que l’Occident adorait l’idole qu’il s’Ă©tait crĂ©Ă© avec le sionisme et forçait le monde entier Ă  faire de mĂŞme, alors qu’il fallait briser cette idole pour sauver l’humanitĂ©. Il a ajoutĂ© que l’Occident avait inventĂ© l’Holocauste et en avait fait un sujet sacro-saint, s’en servant pour prendre le contrĂ´le du monde

En outre, dans un discours prononcĂ© le jour prĂ©cĂ©dent lors d’une confĂ©rence Ă  TĂ©hĂ©ran, il a accusĂ© l’Occident de « prĂ©parer le terrain Ă  la rĂ©alisation des aspirations sionistes. »Ci-dessous des extraits des discours prononcĂ©s Ă  son retour de Genève :

« Les Occidentaux ont inventĂ© ce qui est connu sous le nom d’Holocauste et de sionisme »

Dans un discours prononcĂ© Ă  Eslamshahr, Ahmadinejad a dit : « Quel que soit le lieu que nous voulions visiter ou la confĂ©rence Ă  laquelle nous participons, ils [les pays occidentaux] disent : »Qui voulez-vous critiquer ? [Vous pouvez critiquer les] Etats-Unis, l’Europe lors de la [Deuxième] guerre mondiale, la Guerre du Vietnam ou la Guerre de CorĂ©e, mais vous ne devez pas critiquer les sionistes." Les Occidentaux ont inventĂ© ce qui est connu sous le nom d’Holocauste et de sionisme ; ils les ont sanctifiĂ©s et placĂ©s par-dessus toutes leurs croyances sacrĂ©es. Ils se sont rassemblĂ©s autour, et en brandissant la bannière de sionisme, en commettant violences et agressions, en rĂ©pandant la guerre civile et en perpĂ©trant des crimes sionistes, ils ont pris le contrĂ´le du monde et espèrent le diriger.

Je leur dis : « Dans vos pays, vous permettez [mĂŞme] que l’on s’oppose aux divins prophètes, au Saint des Saints. » Ils rĂ©pondent : « C’est la libertĂ© d’expression. » Mais quand on en vient Ă  la question du sionisme, ils disent : « Taisez-vous. N’ajoutez rien. » Ils [les pays occidentaux] ont forgĂ© une idole appelĂ©e sionisme, qu’ils adorent et qu’ils veulent forcer toutes les nations Ă  adorer.

J’affirme de [cette chaire] que l’idole du sionisme doit ĂŞtre brisĂ©e pour que l’humanitĂ© soit sauvĂ©e (…) (1) Ils doivent savoir que les nations libres, la nation iranienne et le peuple d’Eslamshahr, ne tolĂ©reront pas cette forme moderne d’adoration, qu’ils briseront avec force cette idole… Et de fait, ils l’ont dĂ©jĂ  brisĂ©e.

« La RĂ©volution islamique d’Iran a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© exportĂ©e. Ne le voyez-vous pas ? »

Un journaliste m’a demandĂ© : « Souhaitez-vous encore exporter la RĂ©volution ? » Je lui ai rĂ©pondu : « La rĂ©volution iranienne a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© exportĂ©e. Les nations du monde ont entonnĂ© les slogans de la nation iranienne, parlent de fraternitĂ©, de justice et de paix, de combattre l’oppression et les crimes des sionistes. La RĂ©volution islamique d’Iran a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© exportĂ©e. Ne le voyez-vous pas ? Ne le percevez-vous vous pas ? Si vous vous rendez en AmĂ©rique, [vous verrez que] lĂ -bas aussi, on scande les motos de la nation iranienne. » (2)

Lors d’un discours prononcĂ© le 22 avril 2009 Ă  TĂ©hĂ©ran dans le cadre de la ConfĂ©rence internationale des procureurs islamiques, Ahmadinejad a dĂ©clarĂ© : "Permettez-moi de dire quelques mots au sujet de la confĂ©rence de Durban Ă  Genève : Ce sont les sionistes qui gèrent les relations internationales (…) Tous savent que le sionisme est un parti politique, et vous savez tous que le masque du judaĂŻsme [derrière lequel ils se cachent] n’est qu’un masque, car le sionisme est dĂ©pourvu de religion et ils sont contre la religion, la race et l’humanitĂ©.

Le sionisme est un parti compliquĂ© et grossier, qui opère en contradiction avec les enseignements des divins prophètes et contre l’humanitĂ© [en tentant] de prendre le contrĂ´le des fondements du monde. Leur gestion du monde prend deux formes. L’une est le contrĂ´le en coulisses : ils ont organisĂ© les institutions [internationales] pour qu’elles oeuvrent de façon permanente Ă  la rĂ©alisation des objectifs sionistes. Ils [les Occidentaux] ont prĂ©parĂ© le terrain Ă  la rĂ©alisation des aspirations sionistes et soutiennent Ă  fond le rĂ©gime sioniste, sans pour autant porter le masque du sionisme.

Toutes les organisations – le Conseil de sĂ©curitĂ© [des Nations unies] et les institutions politiques et judiciaires – appuient le sionisme avec enthousiasme, mĂŞme si la marque sioniste n’est pas gravĂ©e sur leurs fronts.

Je pense qu’en coulisses, les sionistes gèrent ces institutions Ă  leur propre avantage." (3)

« 70% des EuropĂ©ens soutiennent la nation iranienne. C’est parce que les dĂ©clarations de la nation iranienne sont d’inspiration divine. »

A son retour Ă  Genève, Ahmadinejad a dĂ©clarĂ©, dans un discours prononcĂ© Ă  l’aĂ©roport Mehrabad de TĂ©hĂ©ran : « Un journaliste m’a demandĂ© Ă  Genève : Pourquoi tenez-vous de tels propos ? Vos dĂ©clarations inquiètent les EuropĂ©ens. » Je lui ai dit : « je vous mets au dĂ©fi d’instaurer un rĂ©fĂ©rendum en Europe. Vous verrez que 70% des EuropĂ©ens soutiennent la nation iranienne. C’est parce que les dĂ©clarations de la nation iranienne sont d’inspiration divine. » (4)


1] Fars (Iran), 23 avril 2009.

[2] ISNA (Iran), 23 avril 2009.

[3] L’Institution de la prĂ©sidence iranienne, 22 avril 2009.

[4] Kayhan (Iran), 22 avril 2009.


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil