Tsahal a arrêté 12 terroristes recherchés à l’hôpital psychiatrique de Bethléem, après un échange de coups de feu ; pas de blessés

Jerusalem Post

jeudi 1er avril 2004


Une fusillade a opposé des soldats israéliens et des Palestiniens jeudi avant l’aube dans un hôpital psychiatrique de Bethléem, selon l’armée et des témoins. Aucune victime n’a été signalée.

Les troupes sont entrées dans la ville pour arrêter des Palestiniens recherchés, repérés au moment où ils quittaient les bâtiments administratifs de l’établissement de soins, a précisé Tsahal. D’après des témoins, les soldats, qui étaient accompagnés par des chars et des hélicoptères, ont encerclé les locaux et sommé les suspects de se rendre. Les terroristes ont tiré, les forces de sécurité ont répliqué. L’échange a duré une heure.

Vingt Palestiniens sont finalement sortis de l’hôpital et se sont rendus. Douze d’entre eux,dont le chef local et d’autres membres des Brigades des martyrs d’al-Aqsa, qui se réclament du Fatah de Yasser Arafat, ont été arrêtés avant le départ des troupes, selon l’armée.

David Baker, un responsable du bureau du Premier ministre israélien Ariel Sharon, a fustigé les terroristes qui ont selon lui utilisé les patients comme « boucliers humains ».


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil