Le report du Sommet de Tunis annonce-t-il une fracture au sein de la Ligue Arabe ?

Par Alain Rajchman

mercredi 31 mars 2004

Que se passe-t-il donc au sein de la Ligue Arabe ? Le récent report du sommet de Tunis, qui est largement passé inaperçu, semble pourtant masquer des divergences de vues profondes entre les pays du Maghreb et ceux du Machrek.


La ligne radicale de la Ligue Arabe qui est soutenue par les pays orientaux ne fait visiblement plus l’unanimité.

La fracture porterait sur l’attitude à adopter vis-à-vis du monde occidental.

Les pays du Maghreb plus proches de l’Europe, et aussi plus inquiets de la montée de l’intégrisme religieux sur leurs territoires, semblent vouloir stopper la régression arabe pour choisir une voie plus ouverte sur la modernité.

Ce changement, s’il se confirme, peut être annonciateur de la fin de l’unité de la Ligue Arabe longtemps dominée par un front hostile à l’occident et violemment anti-sioniste.

Un nouveau sommet arabe devrait se tenir au mois d’avril prochain au Caire.

Comme il n’est pas impossible que la Ligue Arabe lui survive, on peut espérer qu’il ouvre alors de nouvelles occasions de dialogue avec les pays décidés à lutter contre le terrorisme et à œuvrer pour la paix avec Israël.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil