Durban II durcit ses positions

Tovah Lazaroff et Hilary Leila Krieger | Jerusalem Post ťdition Francaise

jeudi 16 avril 2009, par Desinfos

Voir en ligne : Lire l’article sur : http://fr.jpost.com/

La nouvelle version du texte prťliminaire de la confťrence contre le racisme prťvue la semaine prochaine ŗ GenŤve serait pire encore que la prťcťdente concernant IsraŽl. « Le nouveau texte n’apporte aucune amťlioration. Au contraire, il est pire que le prťcťdent parce qu’il se rťfŤre [ŗ IsraŽl] comme d’une occupation ťtrangŤre », explique l’ambassadeur israťlien des Nations unies ŗ GenŤve, Roni Leshno.


En outre, d√®s le premier paragraphe, le nouveau texte reprend les conclusions de la conf√©rence contre le racisme qui avait eu lieu √† Durban en 2001, o√Ļ Isra√ęl avait √©t√© mis au ban.
Isra√ęl et les Etats-Unis avaient quitt√© la conf√©rence √† cause de l’ambiance antis√©mite qui y r√©gnait.

Isra√ęl, le Canada et l’Italie ont d√©j√† pr√©venu qu’ils boycotteraient le prochain rassemblement de Gen√®ve surnomm√© Durban II.

Les Etats-Unis attendaient de voir la version du nouveau texte de la conf√©rence avant de se prononcer d√©finitivement. Apr√®s en avoir eu connaissance, des responsables de l’administration Obama ont contact√© les leaders de la communaut√© juive, leur assurant que les changements effectu√©s dans le texte de Durban II n’√©taient pas suffisants pour permettre leur participation.

De son c√īt√©, le haut-commissaire aux droits de l’Homme Navi Pillay a accueilli positivement le nouveau texte de 17 pages qui confirme celui de Durban I.

Elle a exhort√© tous les Etats √† participer √† la conf√©rence : « Des vies sont en jeu », a-t-elle dit lors de la r√©union du comit√© pr√©paratoire de la conf√©rence.

« L’avenir et l’espoir des victimes du racisme repose entre vos mains. En huit ans [depuis la conf√©rence de 2001], les mesures anti-raciales n’ont pas r√©ussi √† faire reculer les pratiques discriminatoires et l’intol√©rance des d√©bris r√©pugnants de l’histoire. »

« Les objectifs de la d√©claration et du programme d’action de Durban n’ont pas √©t√© atteints. Cette r√©alit√© devrait nous inciter √† trouver un terrain d’entente sur la lutte contre le racisme. Pour parvenir √† ce but, les outils expos√©s dans la d√©claration et le programme d’action sont √† port√©e de main si nous restons attach√©s √† ces objectifs », estime Pillay.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil