La loi sur la laïcité explique-t-elle une part du vote aux régionales ?

Par Alain Rajchman

mardi 30 mars 2004

L’étude sociologique fine des votes des Français devrait, selon Elisabeth Schemla, révéler que - je cite — « les Français d’origine improprement appelée « arabo-musulmane » ont fait payer au chef de l’État la loi sur la laïcité, s’estimant trahis après le contrat du 21 avril ».


L’hypothèse a encore besoin d’être validée par les chiffres, mais parait plausible.

Il suffit pour s’en convaincre de voir comment s’est multiplié le port du voile dans les villes et sur les marchés de France.

Cette manifestation identitaire silencieuse aurait trouvé dans le bulletin de vote une nouvelle forme d’expression politique.

Il faut en prendre toute la mesure car l’émergence d’un vote « arabo-musulman » de nature à peser aussi lourd devrait bouleverser durablement le paysage politique.

Pour ce qui est de l’influence sur la politique étrangère, l’essentiel est déjà fait depuis longtemps comme le montre la politique pro-arabe suivie par la France.

En revanche, pour ce qui est du respect des équilibres intérieurs entre les communautés, le vote de dimanche dernier pourrait créer une nouvelle source d’inquiétude pour les Juifs de France.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil