Une mauvaise salade niçoise

Jacques Tarnero | CRIF

jeudi 2 avril 2009, par Desinfos

On connaissait de la bonne ville de Nice ses célčbres salades, son corso fleuri, son carnaval, ses plages de galets et son ancien maire Jacques Médecin, plutôt ripoux. Et bien voilŕ que cette jolie ville peut accrocher ŕ son palmarčs un autre fleuron, celui d’abriter le syndicat d’enseignants le plus débile de France pour ne pas dire le plus réactionnaire.


Voilà en effet que le SNES local, c’est à dire le syndicat national de l’enseignement secondaire vient de voter un texte appelant au boycott d’Israël.

On ne peut qu’être « boulversifiĂ© » par tant d’intelligence progressiste ! Et on est soudain inquiet de confier des enfants, SES enfants, des adolescents Ă  des professeurs sensĂ©s transmettre de la culture, du savoir et du sens critique qui font preuve dans le texte qu’ils ont signĂ©, d’une telle inculture, d’une telle absence de savoir, d’une telle absence de sens critique.

Par contre du prĂŞt Ă  penser idĂ©ologique, du clichĂ© prĂ© digĂ©rĂ©, de la mauvaise foi politique et de la bonne conscience, ah ! oui, de la bonne conscience ! Il y en a Ă  revendre au SNES de Nice et on se demande Ă  quoi ils pensent ces professeurs si prĂ©occupĂ©s des malheurs du monde ?

Ont-ils le souci de l’intolĂ©rance croissante Ă  l’intĂ©rieur des lycĂ©es et collèges de France ? Ont-ils le souci des violences rĂ©pĂ©tĂ©es Ă  l’intĂ©rieur de ces mĂŞmes collèges ? Sont ils inquiets au SNES de Nice du sort fait aux jeunes filles dans les banlieues quand elles refusent la loi des petits caĂŻds pas encore barbus ? (mais cela ne saurait guère tarder) Sont ils inquiets ces enseignants de l’impossibilitĂ© de faire un cours sur la seconde guerre mondiale car dès que le mot juif est prononcĂ©, certains Ă©lèves sont saisis de convulsions ?

Il faut croire que la pensĂ©e progressiste, si prĂ©sente dans le milieu enseignant, est bien malade, tant c’est l’idĂ©ologie qui sert aujourd’hui de conditionnement psychique. Enseignants de Nice, changez de salade syndicale, celle la est indigeste !


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil