Durban II : la France hťsite encore

Tovah Lazaroff | Jerusalem Post ťdition Francaise

mardi 24 mars 2009, par Desinfos

La France et l’Union europťenne (UE) ont accueilli favorablement la dťcision de renoncer ŗ des critiques visant IsraŽl dans le texte de rťsolution de la confťrence de l’ONU contre le racisme prťvue en avril, surnommťe Durban II. Mais d’aprŤs l’ambassadeur de France pour les droits de l’homme FranÁois Zimmeray, ces changements n’ont pas encore convaincu la France ou l’UE de participer ŗ l’ťvťnement qui devrait avoir lieu entre le 20 et le 24 avril ŗ GenŤve.


La semaine derni√®re, le texte de l’ONU avait √©t√© modifi√© apr√®s que l’UE a menac√© de boycotter l’√©v√©nement.

« Le texte [pr√©c√©dent] √©tait empli de provocations, c’√©tait inacceptable. S’il n’avait pas √©t√© chang√©, nous aurions quitt√© [la conf√©rence] », explique Zimeray.
« Pour la premi√®re fois, gr√Ęce √† notre position ferme, il n’y a aucune mention explicite √† Isra√ęl ou au Proche-Orient ; c’est un progr√®s. »

Malgr√© ces changements, Isra√ęl pr√©voit toujours de boycotter la conf√©rence, la derni√®re version contenant toujours la d√©claration faite en Afrique du Sud en 2001 √† Durban, o√Ļ la conf√©rence s’√©tait transform√©e en un pugilat contre l’Etat juif.

Craignant que ces √©v√©nements se r√©p√®tent, l’Italie, les Etats-Unis et le Canada ont d√©j√† pr√©venu qu’ils ne participeraient pas √† la conf√©rence de Gen√®ve.

Zimeray esp√®re pourtant que ces pays changeront d’avis √† la lumi√®re des changements de texte, y compris Isra√ęl.

Il s’est montr√© particuli√®rement encourag√© par le soutien par des groupes africains et d’Am√©rique latine, signifiant que des pays plus mod√©r√©s ne sont plus contr√īl√©s par des pays plus extr√©mistes.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil