Un garçon palestinien, de 6 ans, frappé par une balle perdue palestinienne, est mort dans le camp de Balata

Amos Harel et Arnon Regular, Correspondants d’Haaretz

samedi 27 mars 2004


Un garçon palestinien de six ans a été tué samedi pendant un échange de feu entre des soldats de Tsahal et des terroristes palestiniens dans le camp de Balata dans la ville de la Rive Occidentale de Naplouse, ont déclaré des officiels de l’hôpital.

Le garçon, Khaled Walweel, était debout à la fenêtre de sa maison et avait juste tourné le dos quand il a été touché et tué, a dit sa famille.

Les troupes sont entrées dans le camp de Balata au début de matinée de samedi pour rechercher un fugitif soupçonné d’être, dans les récentes semaines, derrière un certain nombre de tentatives faire passer en fraude des explosifs, a dit un commandant local de Tsahal.

Les soldats ont fait le coup de feu avec des palestiniens armés, mais le commandant a ordonné à ses troupes de se retirer car ils étaient incapables de trouver le fugitif. Le commandant a dit qu’il a conduit sa jeep dans le camp, pour surveiller le retrait de ses troupes.

Le colonel a dit qu’il n’y avait pas eu de tirs pendant environ cinq minutes quand soudainement un palestinien armé a commencé à tirer vers la jeep depuis un chemin. Il a déclaré que l’homme tirait depuis un coin et ne pouvait donc pas voir sur quoi il tirait.

« Dix secondes plus tard, j’entends des cris perçants derrière ma jeep. Je vois une famille entière crier et dans les bras de son père je vois un garçon en sang. »

Le film de « Associated Press Television News » montre une ligne de jeeps bombardées par des pierres alors que des soldats avancent dans une des allées du camp. À un moment, une balle frappe juste l’amortisseur supérieur de la jeep principale et quelques moments plus tard, on entend des cris perçants de plusieurs personnes portant un garçon dans la rue.

« Il [le garçon] jouait près de la fenêtre, » a dit, la mère du garçon, Lina. « Soudain, j’ai entendu des coups de feu et ai vu mon garçon tombé du sofa par terre. J’ai vu la jeep [de l’armée] depuis la fenêtre. La jeep était à 10 mètres de la maison. »


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil