Les lignes rouges, couleur sang !

Freddy Eytan | Cape

jeudi 19 mars 2009, par Desinfos

Le cœur gros, la gorge serrée et souvent en versant des larmes, les Israéliens se rendent par milliers à la tente de la famille Shalit, dressée devant la résidence du Premier ministre, rue Balfour à Jérusalem. Comment ne pas être émerveillé par cette solidarité extraordinaire et unique pour la libération du soldat Shalit, détenu depuis juin 2006 par le Hamas.


Peu de nations réagissent ainsi pour le sort d’un seul soldat. Venus spontanément de toutes les villes et villages du pays, ils sont ici pour réconforter la famille, dire des mots encourageants et apporter une lueur d’espoir. Des enfants apportent des dessins, des jeunes écrivent des messages, des artistes chantent, un violon frémit et des rabbins prient.

A proximité, une autre tente est dressée par les familles des victimes du terrorisme. La liste est très longue. Des noms de femmes et des enfants innocents tués, assassinés, sans remords ni regrets.

En dépit de la forte douleur, ces familles en deuil sont solidaires avec la famille Shalit. La grande famille israélienne est toujours rassemblée et unie face aux menaces et dans les moments de détresse ou de malheur.

Voila un millier de jours que nous sommes sans nouvelles de Guilad. Une seule lettre laconique, un seul message enregistré de sa propre voix. Aucune correspondance ; aucune visite même de la Croix Rouge. La conduite du Hamas est abjecte. Leur doctrine est tracée par la violence et le sang. Ils propagent le culte de la haine et de la mort.

Quand le Shin Beth arrête des terroristes du Hamas et un tribunal les condamne pour leurs actes inhumains et bestiaux, ils seront traités avec tous les égards dans les prisons israéliennes. Leurs cellules sont transformées en chambres confortables avec tous les avantages d’un hôtel touristique. Cette politique doit cesser ! Nous sommes, certes une démocratie exemplaire, mais nous devons imposer des règles différentes avec les terroristes sanguinaires.

Depuis un millier de jours nous essayons par tous les moyens de libérer Guilad Shalit et nos efforts sont en vain. Il est temps de changer de stratégie et de tactique. Nous espérons que le prochain gouvernement Netanyahou trouvera une autre ligne de conduite pour faire comprendre aux terroristes du Hamas, que l’Etat juif est à la fois généreux et humain mais aussi intransigeant sur des questions de sécurité et ne franchira jamais certaines lignes rouges, couleur sang !


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil