Appel parlementaire contre Durban II

mercredi 11 mars 2009, par Desinfos

La Conférence de Durban II qui se tiendra à Genève entre le 20 et 24 avril contre le racisme, l’intolérance et les discriminations servira en fait de prétexte aux organisateurs libyens, qui en occupent la Présidence, cubains, qui sont rapporteurs, et iraniens, la Vice-Présidence, pour justifier des pratiques injustifiables et condamner la conception des Droits de l’Homme issue de la Déclaration universelle de 1948.


Voir en ligne : Lire le texte sur le blog de Claude Goasguen

La convention de Durban II est un piège dont les conséquences seront plus graves que celles qui ont suivies Durban I. Les textes préparatoires sacrifient la liberté d’expression sur l’autel de la primauté religieuse. Ils confortent les discriminations à l’encontre des minorités, des femmes. Les libertés d’opinion, d’expression, de conscience ne sont plus les valeurs absolues auxquelles l’humanité tend.

Le Canada, les Etats-Unis d’Obama, Israël ont annoncé qu’ils ne participeraient pas à cette mascarade ! L’Italie est actuellement le seul pays de l’Union européenne a avoir annoncé son retrait des travaux. Il sera sans doute suivi par d’autres pays européens.

La France se doit de ne pas être en retard sur un sujet aussi grave. La France doit dénoncer ardemment ce mal qui ronge l’ONU de l’intérieur. Participer aux débats pour s’en retirer constituerait un aveu de faiblesse que ne manqueraient pas d’exploiter les responsables de cette parodie humanitaire.

Ardents défenseurs des Droits de l’Homme, garants de leur universalisme, j’invite les députés à se mobiliser pour obtenir une décision claire et publique du gouvernement français, en rejoignant l’Appel parlementaire pour le retrait de la France des travaux de Durban II.


Desinfos

Les textes

Mots-clés

Accueil