Accord Fatah/Hamas sur l’échange de prisonniers et la fin des provocations

(Xinhua)

jeudi 26 février 2009, par Desinfos

Les rivaux palestiniens, le Fatah et le Hamas, se sont mis d’accord mercredi au Caire sur l’échange de prisonniers et la cessation complète des provocations médiatiques entre eux, ont indiqué les chefs de file des deux mouvements dans un communiqué conjoint. L’agence de presse locale, Maan, a rapporté que le meneur du Fatah, Azzem el-Ahmed, et celui du Hamas, Mahmoud al-Zahar, ont annoncé, dans une déclaration conjointe lors d’une conférence de presse au Caire, qu’ils sont parvenus à cet accord.


Cette annonce est intervenue un jour avant un dialogue global sous la médiation de l’Egypte prévu au Caire. Ils ont convenu de libérer tous les membres politiques de leur prison et de cesser immédiatement les provocations médiatiques.

La déclaration des deux meneurs a été faite suite à une journée de négociations parrainées par des responsables du renseignement égyptien dirigés par leur directeur, Omer Suleiman.

« La libération des prisonniers des deux mouvements s’effectuera graduellement au cours et après le dialogue », a souligné M. al-Zahar. Cependant les deux meneurs ne se sont pas mis d’accord sur d’autres points malgré cet accord.

M. Al-Zahar a ajouté que les deux mouvements ont convenu de former deux comités, l’un dans la bande de Gaza et l’autre en Cisjordanie, pour cesser les arrestations et les campagnes médiatiques de provocation, ainsi que d’autres infractions.

C’est la première fois que les deux rivaux déclarent un accord depuis que le Hamas a pris le contrôle de la bande de Gaza en juin 2007.

D’après M. Al-Zahar, le nombre des prisonniers du Hamas dans des prisons des forces de sécurité du président palestinien, Mahmoud Abbas, en Cisjordanie s’élève à environ 400, dont 80 ont déjà été relâchés.

De son côté, M. el-Ahmed a indiqué que le Hamas a levé l’ordre d’arrestation à domicile imposé sur plusieurs membres du Fatah dans la bande de Gaza, ajoutant que « cela est la seule garantie pour le succès du dialogue ».

Les deux meneurs ont également souligné la nécessité de reconstruire ce qui a été détruit au cours des trois semaines d’offensive militaire israélienne dans la bande de Gaza qui a pris fin en janvier.

« Nous formerons bientôt les cinq comités de réconciliation », a indiqué M. el-Ahmed, ajoutant que « la dispute entre Gaza et la Cisjordanie a fait échouer le processus de paix et donné à Israël le prétexte de mener ses attaques contre Gaza ».

M. Al-Zahar a réitéré que son mouvement « ne reconnaîtra jamais l’entité sioniste », ajoutant que « les circonstances autour de nous nous demandent de réussir le dialogue et de réaliser la réconciliation ».


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil