Le testament « spirituel » de Cheik Yassin ne laisse aucune ambiguïté.

Alain Rajchman

mercredi 24 mars 2004

Dès sa cooptation, le successeur du Cheik Yassin a renouvelé en quelques mots la vraie finalité de son combat …


La dépêche citant Abdelaziz Al-Rantissi est on ne peut plus claire : Les Israéliens « ne connaîtront pas la sécurité ». Nous allons les combattre jusqu’à la libération de la Palestine, toute la Palestine".

Devant un tel ennemi irréductible, refusant l’idée même d’existence du peuple juif sur sa terre, il n’y a malheureusement pas de place pour le dialogue. En revanche, c’est en écartant ceux qui étouffent par leur idéologie terroriste l’expression des palestiniens qui aspirent au dialogue avec les israéliens que se trouve certainement l’issue possible au conflit actuel.


Le courrier des lecteurs

Mots-clés

Accueil