Le Conseil d’Etat reconnaît la responsabilité de l’Etat dans la déportation

La Presse Canadienne

mardi 17 février 2009, par Desinfos

« La déportation de personnes victimes de persécutions antisémites durant la Seconde Guerre mondiale » est constitutive d’une « faute » qui engage la responsabilité de l’Etat français. Tel est l’avis rendu lundi par le Conseil d’Etat, qui reconnaît pour la première fois la « responsabilité » de l’Etat français dans la déportation de juifs sous l’Occupation, estimant cependant que les graves préjudices subis par les victimes avaient déjà été indemnisés, matériellement et symboliquement, depuis 1945.


Voir en ligne : Lire l’article sur : http://www.google.com/


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil