Gaza : une trêve entre Israël et le Hamas « peut-être » « la semaine prochaine », selon Moubarak

lundi 9 février 2009, par Desinfos

Le président égyptien Hosni Moubarak a estimé lundi à Paris qu’un accord entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas sur une trêve dans la bande de Gaza pourrait « peut-être » intervenir « la semaine prochaine », à l’issue d’un entretien avec Nicolas Sarkozy. « Peut-être la semaine prochaine », a répondu M. Moubarak à une question de la presse sur la date à laquelle pourrait intervenir cet accord.


« J’ai dit que l’accalmie interviendra peut-être la semaine prochaine », a-t-il insisté à l’issue d’un déjeuner d’une heure avec Nicolas Sarkozy.

Outre la question de la trêve à Gaza, les deux présidents ont également discuté plus généralement de « la situation » au Proche-Orient, de la « reconstruction de Gaza » et de la conférence que l’Egypte organise le 2 mars au Caire à ce sujet, a poursuivi M. Moubarak. « J’ai d’ailleurs invité le président à venir avec moi inaugurer » cette conférence, a-t-il ajouté.

Le président égyptien s’est enfin réjoui du rôle joué par la France dans le processus de paix dans la région. « Le président Sarkozy a toujours été à nos côtés. Il nous a aidés dès le début sur le dossier de Gaza, pour le lancement de l’initiative de paix, pour les discussions concernant la trêve également », a souligné Hosni Moubarak.

Alors que la guerre de Gaza s’est achevée le 18 janvier après 22 jours d’une opération israélienne meurtrière, l’Egypte, qui avait déjà parrainé la trêve qui a duré de juin à décembre 2008, multiplie ces derniers jours les contacts avec les émissaires d’Israël et du Hamas pour tenter d’arracher une suspension durable des violences.

Le cessez-le-feu du 18 janvier a été violé à plusieurs reprises par de nouveaux tirs de roquettes palestiniennes, suivis de bombardements de représailles israéliens.

Selon l’Elysée, la France et l’Egypte travaillent « ensemble sur une trêve d’un an, dix-huit mois si c’est possible ».

Cette trêve serait accompagnée « de la libération (du soldat franco-israélien Gilad) Shalit (détenu par le Hamas) », de la réouverture des points de passage, d’abord complètement pour l’aide humanitaire puis la reconstruction", a ajouté la présidence française.

Ce projet devait constituer « le menu principal » du déjeuner entre Nicolas Sarkozy et Hosni Moubarak, a précisé la même source avec l’entretien.

Le président français l’a reçu afin de « l’encourager » dans son rôle de « faiseur de paix », a-t-on également souligné dans l’entourage du chef de l’Etat français, estimant qu’il lui avait fallu « beaucoup de courage » pour « assumer ce rôle compte tenu de l’opinion publique » égyptienne.

Le Hamas s’est déjà dit favorable à une trêve d’un an à condition que soient ouverts les points de passage entre Gaza et Israël ainsi que le terminal de Rafah, entre le territoire palestinien et l’Egypte.

Le sort des tractations entamées par l’Egypte est suspendu au résultat des élections législatives israéliennes, mardi.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil