COMMUNIQUÉ DE L’OFFICE NATIONAL ISRAELIEN DE TOURISME - PARIS

mercredi 28 janvier 2009, par Desinfos

Suite aux messages infondés circulant à propos de la prétendue « annulation du Salon du Tourisme Israélien en France – STIFE 2009 – le 15 janvier dernier, nous souhaitons rétablir les faits. Il n’a jamais été question d’annuler ce Salon ; nous l’avons reporté à une date ultérieure et dans le même lieu.


Cette décision a été prise d’un commun accord avec l’ensemble de nos partenaires afin de bénéficier d’une période beaucoup plus sereine et propice au développement immédiat du tourisme vers Israël auprès du grand public.

Le Grand Hôtel et la chaîne Intercontinental n’ont jamais annoncé à notre Office de Tourisme qu’ils « décidaient d’annuler notre Salon » comme l’ont diffusé certains milieux malveillants.

En conséquence, il n’y a pas lieu d’entreprendre une campagne d’ostracisme ou de boycott contre Le Grand Hôtel et la chaîne Intercontinental avec lesquels nos relations professionnelles demeurent pleines et entières.


mises aux points et excuses de Menahem Macina (UPJF) dans cette affaire

http://www.upjf.org/index.jsp#

Lettre d’excuses, adressée par notre site à la direction de l’Hôtel Intercontinental http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-15578-145-7-lettre-dexcuses-adressee-site-direction-lhotel-intercontinental.html

Sous le coup de l’émotion, consécutive à une information inexacte selon laquelle, pour protester contre l’action de Tsahal à Gaza, l’Hôtel Intercontinental avait annulé une importante manifestation touristique qui devait avoir lieu en ses locaux, le 15 janvier, j’avais rédigé et mis en ligne, le 21 janvier, un appel au boycott de cet hôtel. Ayant appris depuis qu’il s’agissait d’une intox [*], j’ai adressé le texte de la lettre d’excuses qui suit aux responsables de cet établissement. Je m’en remets à leur compréhension. (Menahem Macina). http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-15578-145-7-lettre-dexcuses-adressee-site-direction-lhotel-intercontinental.html

27/01/2009
Nos excuses à l’Hôtel Intercontinental, taxé d’hostilité envers Israël, sur base d’une manipulation http://www.upjf.org/actualiees-upjf/article-15575-145-7-excuses-lhotel-intercontinental-taxe-dhostilite-envers-israel-base-dune-manipulation.html

Sous le titre générique « De la manipulation de l’information pour en faire une intox », l’association des informaticiens juifs de France, Connec-sion [*], co-dirigée par Bernard Musicant et Denis Ktorza, a diffusé le communiqué suivant que nous transcrivons ci-après. Il est dommage toutefois, que sachant que nous nous étions laissés abuser, les responsables de cette honorable association ne nous aient pas avertis que nous faisions fausse route, bien que, sauf erreur, en évoquant « l’émetteur » de l’appel au boycott, ce soit à nous qu’ils font allusion. Je n’ai eu connaissance de leur mise au point que grâce à la vigilance d’un internaute qui a reçu (ou trouvé sur le Net) le communiqué de Connec-sion. J’ai adressé une lettre d’excuses à l’Hôtel Intercontinental, auquel je propose une diffusion plus vaste de cette mienne rétractation. Tout en reconnaissant bien volontiers l’erreur commise, je n’ai pas le sentiment que notre site mérite le blâme implicite qui ressort du communiqué ci-après et sanctionne notre appel au boycott de cet hôtel. En effet, en 9 ans d’activité sur le Web (dont près de 5 ans au service de l’Upjf) et des milliers d’articles mis en ligne, c’est la première fois qu’une telle chose m’arrive. Il me paraît cruel et injuste d’être montré du doigt de la sorte. En effet, les conditions extrêmes dans lesquelles j’exerce ma fonction (18 heures par jour de veille médiatique durant la guerre de Gaza, période où j’ai mis en ligne ma protestation infondée) devraient me valoir un peu de compréhension, d’autant que la chose semblait plausible puisque un événement analogue s’est déjà produit [**]. Par ailleurs, je vérifie strictement toutes les informations que je mets en ligne. Je l’ai fait également pour celle qui concerne l’hôtel en question. Ma seule erreur est d’avoir contacté des personnes qui avaient les mêmes sources que les miennes, et qui, les ayant interprétées de la même manière, m’en ont donc confirmé l’authenticité, en toute bonne foi. Mea culpa, certes, mais que celui qui est sans péché me lance la première pierre. (Menahem Macina). http://www.upjf.org/actualiees-upjf/article-15575-145-7-excuses-lhotel-intercontinental-taxe-dhostilite-envers-israel-base-dune-manipulation.html


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil